Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Finance > Crédit immobilier > Comment financer l’achat de sa maison : toutes les solutions !

Comment financer l’achat de sa maison : toutes les solutions !

Vous souhaitez acheter un bien immobilier mais ne savez pas comment le financer ? Rares sont les personnes pouvant s’offrir leur futur logement sans recourir à l’emprunt, surtout lorsqu’il s’agit d’un premier achat immobilier.

Comment financer l’achat de sa maison : toutes les solutions !

L’accès à la propriété est une étape importante dans la constitution de votre patrimoine puisqu’il vous conduira le plus souvent à un endettement sur plusieurs années. Mieux vaut donc sélectionner votre future maison avec soin et étudier attentivement les modalités de son financement. Zoom sur toutes les solutions mises à votre disposition pour financer un achat immobilier.

Utiliser ses capitaux propres

Financer soi-même l’achat de son futur logement constitue le scénario idéal. Il s’agit toutefois d’un projet ambitieux et qui nécessite un capital conséquent. Celui-ci peut être obtenu suite à des héritages, la vente d’un ou plusieurs biens immobiliers ou être simplement lié à une réussite professionnelle. Peu de personnes sont concernées par cette solution, la plupart des épargnants n’hésitant pas à souscrire un crédit dès leur entrée dans la vie active.

Le crédit bancaire classique, la solution la plus courante

Le recours au crédit bancaire classique est très fréquent lors d’un achat immobilier. L’établissement bancaire avance la somme d’argent nécessaire à l’emprunteur en contrepartie du paiement d’intérêts. Le prêt est ensuite remboursé progressivement, généralement chaque mois. Les mensualités comprennent ainsi les intérêts dus à la banque et une part du capital emprunté jusqu’à ce qu’il soit intégralement remboursé. Evidemment, plus les remboursements s’étalent dans le temps, plus l’emprunteur aura à verser d’intérêts. Néanmoins, un crédit souscrit sur une courte durée induira des mensualités plus lourdes.

Concernant les intérêts, la banque vous laissera le choix entre un taux fixe ou un taux variable. Le taux fixe est déterminé lors de la signature du contrat et reste inchangé pendant la période de remboursement du prêt vous garantissant des mensualités identiques quelle que soit l’évolution des taux. Le taux variable suit l’évolution des taux, à la hausse comme à la baisse. Pour éviter des variations trop importantes, les banques proposent généralement des taux révisables capés. Votre choix entre ces deux types de taux dépendra essentiellement de votre degré d’acceptation du risque.

Faire une simulation de prêt immobilier

Pour trouver une solution de financement efficace pour votre projet d’achat et si vous choisissez de recourir à l’emprunt, vous avez tout intérêt à faire jouer la concurrence entre les banques. Pour cela, vous pouvez utiliser notre comparateur en ligne gratuit et sans engagement qui confrontera les offres de dizaines d’établissements. Il faut savoir que selon votre profil et votre projet, les propositions peuvent varier fortement d’un organisme à l’autre.

Les aides financières

Les aides financières accordées à des taux préférentiels ou nuls contribuent aussi à faciliter le financement de votre projet immobilier et à rembourser une partie du capital emprunté. La plus connue actuellement est le Prêt à taux zéro (PTZ +) qui encadre l’acquisition d’un logement neuf, un logement ancien rénové ou encore un bien acquis par l’intermédiaire d’un Prêt social Location-Accession sous certaines conditions. Plusieurs types de crédits sont proposés par la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) comme le Prêt Conventionné (PC), le Prêt Aidé d’Accession à la propriété (PAP), le Prêt d’Accession Sociale (PAS). Enfin, l’emprunteur peut également ouvrir un Plan d’Epargne Logement (PEL) ou souscrire au « Prêt 1 % logement » permettant de financer l’acquisition ou la construction d’une résidence principale d’un épargnant ou d’un salarié.

Acheter en viager

Le viager se rapproche d’une vente immobilière classique, seules les modalités de paiement diffèrent. Au moment de l’acquisition, l’acheteur ne règle que le bouquet, une somme d’argent payée comptant. Le reste est versé chaque mois au vendeur sous forme de rente jusqu’à son décès. Cette solution peut être particulièrement intéressante pour l’acheteur ou débirentier puisqu’elle correspond à un « placement épargne » avec en prime l’espoir d’une « bonne affaire ».

Acheter par l’intermédiaire d’une SCI

La Société civile immobilière (SCI) permet à plusieurs personnes d’acheter un bien ensemble tout en évitant l’inconvénient principal de l’indivision, à savoir l’unanimité. Elle donne également la possibilité aux commerçants, industriels, artisans, entrepreneurs et professionnels libéraux de dissocier leur patrimoine personnel de celui de la société. La constitution d’une SCI permet par ailleurs de réduire sensiblement l’imposition des donations. Cette solution de financement s’adresse essentiellement aux couples qui ne sont pas mariés ni pacsés et qui souhaitent acquérir un bien immobilier tout en étant protégés. Si la SCI peut paraître à première vue avantageuse, il est important d’en connaître les inconvénients. Parmi les principaux, il y a notamment la responsabilité sur vos biens personnels des dettes de la SCI et des formalités administratives non négligeables représentant un coût significatif et du temps à consacrer à la gestion.

Le crowdfunding immobilier pour booster son apport personnel

Il est parfois difficile de réunir la somme nécessaire à l’obtention d’un prêt immobilier. En France, plusieurs plateformes de crowdfunding immobilier permettent aux futurs propriétaires de constituer une cagnotte représentant 2 % du montant total nécessaire à l’acquisition d’un bien immobilier grâce aux dons d’autres particuliers. Pour que cette solution de financement récente fonctionne, encore faut-il convaincre suffisamment de personnes de participer.

Financer sa maison grâce au sponsoring

Si vos économies ne vous permettent pas d’acquérir votre futur logement ou si le crédit immobilier ne vous inspire pas, vous pouvez toujours vous tourner vers le sponsoring qui séduit de plus en plus de personnes et notamment les primo-accédants. Cette solution ne s’adresse qu’aux propriétaires de terrains ou de vieilles bâtisses. Le fonctionnement du sponsoring est relativement simple puisqu’il suffit de trouver des sponsors qui acceptent de prendre en charge la construction de votre maison. Il peut s’agir de professionnels du bâtiment, de fournisseurs de matériaux, d’enseignes d’ameublement ou de décoration, d’artisans. En contrepartie, le futur propriétaire s’engage à faire leur publicité via les réseaux sociaux ou des panneaux. En France, cette solution n’est pas encore très développée.

Vous souhaitez acheter un bien immobilier mais ne savez pas comment le financer ? Rares sont les personnes pouvant s’offrir leur futur logement sans recourir à l’emprunt, surtout lorsqu’il s’agit d’un premier achat immobilier.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : b4SddA

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers