Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Crédits > Crédit travaux : comparateur et simulation gratuite

Crédit travaux : comparateur et simulation gratuite

Vous souhaitez financer des travaux de construction, de rénovation ou de décoration de votre logement ? Découvrez comment souscrire un crédit travaux.

Comparateur Crédit Travaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Vous hésitez entre le prêt personnel et le prêt travaux pour financer votre projet ? Chaque type de crédit dispose de caractéristiques bien différentes. Avant de faire un choix, voici quelques explications et conseils.

Définition du crédit travaux

Le crédit travaux est un prêt dédié aux projets de travaux, allant de la rénovation à la décoration du logement. Il s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires souhaitant entreprendre des travaux.

Le montant de ce prêt varie de 5000 à 75 000 euros et ne nécessite pas d’apport personnel. La durée de remboursement s’étale sur 12 à 120 mois en fonction du montant emprunté. L’emprunteur garde la possibilité de rembourser ce crédit par anticipation sans pénalité dès lors que son remboursement est inférieur à 10 000 euros.

Crédit travaux et prêt personnel : quelles différences ?

Si le crédit travaux comme le prêt personnel permet de financer tous types de travaux, chacune de ces solutions dispose de ses propres caractéristiques.

Avec un prêt personnel, le montant emprunté est versé sur le compte bancaire de l’emprunteur qui peut alors l’utiliser comme il l’entend, au fur et à mesure de l’avancement du chantier. Ce dernier peut donc choisir librement les matériaux qu’il souhaite utiliser, ses fournisseurs, ses prestataires pour rénover sa maison, réaménager son salon ou encore revoir la décoration de son logement. Lorsqu’elle accorde un prêt personnel, la banque ne réclame aucun justificatif de dépense.

Si les travaux envisagés dépassent les 8000 euros, il peut être intéressant de se tourner vers le crédit travaux. Le fonctionnement du prêt travaux ressemble à celui du prêt personnel à la différence qu’il s’agit d’un crédit affecté. Autrement dit, la banque paye directement le vendeur du produit ou du service à la place de son client. Dans cette situation, des justificatifs (devis, factures…) attestant de l’utilisation des fonds pour réaliser des travaux seront demandés par le prêteur. L’autre intérêt de ce financement réside dans la possibilité de bénéficier d’un taux d’intérêt préférentiel, d’une durée de remboursement flexible et de mensualités adaptées à son budget et à sa capacité de remboursement.

Quels documents faut-il pour souscrire un prêt travaux ?

Si vous souhaitez contracter un prêt travaux, vous devrez fournir plusieurs documents à la banque afin qu’elle étudie votre situation et vous fasse une proposition :

  • Un justificatif d’identité (carte d’identité ou passeport en cours de validité) ;
  • Un justificatif de domicile récent (moins de 6 mois) : facture de gaz, d’eau, d’électricité ou de téléphonie ;
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB) ;
  • Vos trois derniers bulletins de salaire ;
  • Votre dernier avis d’imposition ;
  • Les justificatifs de dépenses obligatoires (bon de commande ou devis, factures…) ;
  • D’autres documents, selon votre statut.

N’hésitez pas à rassembler ces documents à l’avance afin de ne pas perdre de temps lors de la souscription.

Crédit travaux : l’assurance est-elle obligatoire ?

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, l’assurance emprunteur est vivement conseillée si vous souscrivez un prêt travaux. En effet, cette couverture déclenche la prise en charge de tout ou partie des mensualités restantes par l’assureur en cas de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie, d’invalidité ou d’incapacité, voire même de perte d’emploi.

Evidemment, l’assurance de prêt représente un coût important à prendre en compte. Il convient de comparer attentivement les offres proposées sur le marché avant de s’engager.

Quel est le délai de rétractation pour un prêt travaux ?

Après avoir signé son contrat de prêt, l’emprunteur peut exercer son droit de rétractation dans un délai de 14 jours calendaires à partir de la date de signature. Pendant ce délai, le contrat déjà signé est gelé et dans le cadre d’un crédit affecté, le vendeur ne peut pas livrer le bien ou commencer la prestation de services.

Il est possible de demander une réduction du délai de rétractation afin d’être livré immédiatement ou de bénéficier rapidement de la prestation en rédigeant à la main sur le contrat des mentions spécifiques. Le nouveau délai de rétraction ne peut alors pas être inférieur à 3 jours après le jour de la signature. Une fois le bien livré ou la prestation de services accomplie, il n’est plus possible de se rétracter.

Comment trouver la meilleure offre de prêt travaux ?

Voici quelques conseils qui vous aideront à trouver la meilleure offre de prêt travaux :

1 - Faire une simulation de crédit en ligne

Avant de vous engager, vous avez tout intérêt à faire une simulation de crédit travaux 100 % gratuite et sans engagement. Après avoir indiqué quelques informations sur votre situation personnelle et financière, sur les caractéristiques du prêt souhaité, vous obtiendrez un aperçu du montant de vos futures mensualités. Cet outil vous permet donc de connaître le coût du crédit et de vous projeter.

2 - Comparer les offres

Vous êtes convaincu et souhaitez souscrire un crédit travaux ? Pour profiter d’une offre au meilleur taux, n’hésitez pas à recourir à un comparateur en ligne. Cet outil, très simple d’utilisation, ne vous engage à rien. Les informations à renseigner sont les mêmes que celles nécessaires pour la simulation de crédit. Après cette étape, vous recevrez une liste d’offres correspondant à vos critères. Il ne vous restera plus qu’à choisir la plus avantageuse.

3 - S’appuyer sur le TAEG

Pour comparer efficacement les offres de crédit travaux, vous pouvez vous appuyer sur le taux annuel effectif global (TAEG), un indicateur qui regroupe la totalité des frais occasionnés par la souscription d’un prêt (intérêts bancaires, frais de dossier, frais payés ou dus à des intermédiaires, coût de l’assurance…). Les établissements de crédit ont l’obligation de faire figurer le TAEG dans les publicités, les offres préalables de crédit et les contrats de prêt.

Vous l’avez compris, souscrire un prêt travaux est relativement simple. Toutefois, pour éviter les mauvaises surprises, il est important de préparer ce projet en analysant son coût.

Partager cette page sur les réseaux sociaux