Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Finance > Crédit immobilier > Obtenir un crédit immobilier sans épargne : explications et simulation

Obtenir un crédit immobilier sans épargne : explications et simulation

Pour accéder à la propriété, il faut nécessairement constituer un dossier d’emprunt. L’apport personnel est un critère important pour la banque. Mais comment obtenir un crédit immobilier sans épargne ou sans apport ? Explications !

Plus le montant de votre épargne sera important, plus le prêteur sera rassuré à l’idée de financer votre projet immobilier. Il peut toutefois arriver que votre apport personnel soit faible, inexistant, ou que vous souhaitiez le consacrer à d’autres projets. En apportant de solides garanties et en justifiant d’une situation financière stable, un couple ou une personne seule peut se voir accorder un crédit immobilier sans épargne.

Emprunter sans épargne ou sans apport, c’est possible !

Les banques ne ferment pas la porte aux particuliers dépourvus d’épargne. Désormais, certains établissements acceptent d’accorder des crédits sans apport personnel à certains profils. Il s’agit notamment des jeunes qui entrent dans la vie active et qui n’ont pas eu le temps de se constituer une épargne, des particuliers disposant d’une épargne conséquente mais souhaitant conserver leurs placements, des investisseurs en locatif. Pour ces derniers, le financement de l’achat d’un logement par l’intermédiaire d’un crédit optimise la fiscalité car les intérêts sont déductibles des loyers en location vide et des recettes locatives en location meublée.

Crédit immobilier sans apport : comment convaincre la banque ?

Vous ne disposez pas d’apport personnel pour obtenir un crédit immobilier ? Plusieurs solutions existent mais il faudra commencer par convaincre votre banquier.

La première chose à faire pour gagner la confiance des organismes de crédit est de fournir un dossier complet (avis d’imposition, bulletins de paie, relevés bancaires…). Il est aussi important de soumettre un projet viable en apportant les documents remis par le vendeur ou le promoteur. N’essayez pas de cacher d’éventuels points négatifs ou une situation professionnelle précaire auquel cas vous risquez, à terme, le surendettement. Le mensonge est donc vivement conseillé, d’autant plus qu’il risque fort d’être découvert.

Vous disposez de placements financiers ? C’est un réel atout. En effet, votre assurance vie ou vos livrets d’épargne montrent que vous êtes en mesure d’épargner. C’est également une garantie en cas d’impossibilité de remboursement. Ces placements pourront être utilisés pour régler tout ou partie des mensualités restantes. Conserver ses placements et souscrire un crédit à 100 % est une stratégie gagnante.

Si votre épargne est faible ou insuffisante, votre dossier représentera un risque élevé pour la banque. Dans ce cas, il est possible de rassurer le prêteur en apportant des garanties comme la caution. Dans ce cas, une tierce personne prendra en charge le remboursement du prêt à votre place en cas de défaillance de votre part.

Pour toute demande de prêt immobilier, la banque prêteuse exige la souscription d’une assurance emprunteur afin d’être protégée contre le risque de non-remboursement. Grâce à la loi Lagarde, complétée par la loi Hamon puis récemment par l’amendement Bourquin, les clients peuvent se tourner vers des assureurs externes pour garantir leur emprunt. Les emprunteurs peuvent désormais changer d’assurance de crédit à chaque date anniversaire du contrat. Par ailleurs, il est possible de réaliser une simulation d’assurance de prêt immobilier en ligne gratuite pour recevoir les devis correspondant à votre profil et votre budget.

Autre facteur de poids si vous n’avez pas d’épargne : emprunter à deux. Votre capacité de financement est logiquement plus importante en tant que ménage plutôt que d’emprunteur seul. Seule condition : au moins un co-emprunteur doit bénéficier d’un contrat à durée indéterminée (CDI). En cas de travailleur indépendant, il faudra prouver à la banque la solidité de votre activité sur les trois dernières années.

Combien peut-on emprunter avec un prêt immobilier sans apport ?

Avant de faire votre demande de prêt immobilier sans apport auprès de la banque, pensez à définir l’enveloppe de votre budget et à dresser un plan de financement. Songez à abaisser au maximum les besoins financiers qui pourraient paraître superflus aux yeux de votre banquier, notamment en reportant des travaux annexes non indispensables. Le coût de votre projet d’achat doit rester raisonnable.

Le montant que vous pourrez emprunter en souscrivant un crédit immobilier sans apport dépend de nombreux facteurs à commencer par votre niveau de revenus, votre taux d’endettement et les éventuels crédits en cours. Le prêt immobilier sans apport n’est pas conditionné ni limité. Il est déterminé selon les capacités financières de l’emprunteur.

Pourquoi faire une simulation de crédit immobilier ?

Pour vous projeter dans votre achat immobilier, vous devrez savoir combien vous pouvez emprunter. Votre capacité d’investissement conditionnera votre recherche d’appartement ou de maison, notamment s’il s’agit de votre premier achat. Pour cela, il vous suffit de réaliser une simulation de crédit immobilier en ligne. Il existe trois types d’établissements susceptibles de vous accorder un prêt immobilier : les spécialistes dont l’activité principale est le crédit immobilier, les multi-spécialistes qui utilisent le crédit immobilier comme produit d’appel pour conquérir de nouveaux clients, les courtiers qui vous aident à trouver le meilleur taux selon votre profil. Réaliser une simulation vous permet d’obtenir la meilleure offre de financement. Cette démarche vous fait également gagner un temps précieux.

Emprunter sans épargne est donc tout à fait envisageable à condition de présenter un dossier suffisamment solide. Cependant, il faut noter que sans apport, les conditions d’emprunt sont généralement moins favorables. Le risque lié à un dossier sans apport étant plus important que celui d’un dossier avec apport, il est logique que les établissements bancaires appliquent des taux d’emprunt et plus élevés des assurances plus chères.

Enfin, si vous ne disposez pas d’apport, la banque demandera plusieurs garanties et examinera avec attention d’autres critères comme les ressources, le taux d’endettement ou le reste à vivre. Avec ou sans apport, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un service de courtage immobilier. Les courtiers bénéficient d’une expertise qualifiée et sont aptes à définir un bilan détaillé de la faisabilité de votre projet. Les sociétés de courtage sont partenaires de nombreux établissements financiers ce qui ne peut jouer qu’en votre faveur ! Celles-ci pourront donc vous orienter vers des solutions de financement adaptées.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : aGew9s

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers