Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Assurance > Comprendre l’assurance emprunteur : conseils pour bien choisir votre assurance de prêt immobilier

Comprendre l’assurance emprunteur : conseils pour bien choisir votre assurance de prêt immobilier

Comprendre son contrat d’assurance emprunteur paraît toujours compliqué ! Découvrez les points importants à étudier pour être sûr de choisir les bonnes garanties et au meilleur prix.

Avant de donner son accord définitif de financement et de procéder à l’édition de votre offre de prêt, le prêteur exigera dans la plupart des cas la souscription d’une assurance de crédit. Bien que la loi ne l’impose pas, l’assurance emprunteur est systématiquement exigée par les banques qui souhaitent être protégées en cas d’impossibilité de remboursement de la part de l’emprunteur. Les informations qui suivent vous permettront de bien appréhender l’assurance emprunteur, comprendre son fonctionnement et choisir une couverture adaptée à votre profil.

A quoi sert l’assurance emprunteur ?

L’assurance de prêt immobilier protège l’emprunteur d’un défaut de paiement de ses mensualités suite à la survenance d’un évènement couvert par le contrat. En cas de décès, d’accident, de maladie voire même de perte d’emploi, la compagnie d’assurance ou la banque prendra ainsi à sa charge tout ou partie des mensualités restantes. Cette couverture représente également une garantie pour le prêteur qui sera assuré de récupérer le capital prêté quoi qu’il arrive.

Les garanties incluses dans votre contrat d’assurance emprunteur

Votre contrat d’assurance de crédit doit inclure des garanties obligatoires. Il s’agit de :

  • La garantie Décès : en cas de décès de l’emprunteur, l’assureur prendra en charge l’intégralité du capital restant dû, selon la quotité souscrite.
  • La garantie Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) : elle est systématiquement associée à la garantie Décès et prévoit la prise en charge du capital restant dû dans la limite de la quotité allouée à l’assuré. Elle s’applique lorsque l’emprunteur est dans l’impossibilité absolue et définitive de se livrer à toute activité lui procurant un gain ou un profit.
  • La garantie Invalidité permanente et totale (IPT) : cette garantie prend en charge les mensualités du prêt souscrit jusqu’à sa fin lorsque le taux d’invalidité de l’assuré est égal ou supérieur à 66 %. L’application de cette garantie nécessite la consolidation de l’état de santé de l’emprunteur.
  • Les garanties : elles représentent les événements couverts par votre contrat d’assurance. Pensez à vérifier leur définition, leur mode de prise en charge ainsi que leur coût. Certaines comme la garantie chômage peuvent être particulièrement onéreuses.
  • Les exclusions : en plus des exclusions générales communes à tous les contrats d’assurance (liées aux risques de suicide, de guerre…), l’assuré doit prendre connaissance des limitations ou exclusions de garanties. Ces dernières peuvent s’appliquer aux assurés souffrant de problèmes de santé ou exerçant une profession à risques par exemple.
  • Les délais de carence et de franchise : le délai de carence correspond à une période qui démarre suite à la conclusion du contrat et pendant laquelle la garantie de l’assureur n’indemnisera pas l’emprunteur. Le délai de franchise s’exprime en nombre de jours. Il s’agit du délai pendant lequel la compagnie d’assurance n’indemnisera pas l’assuré suite à la survenance d’un évènement déclenchant la garantie.
  • La quotité : si le prêt immobilier est accordé à plusieurs personnes, il est possible de préciser la part du capital assurée pour chacun des co-emprunteurs.

Pour être encore mieux protégé, il est également possible de souscrire à des garanties facultatives comme l’Invalidité permanente partielle (IPT), l’Incapacité temporaire totale de travail (ITT) ou encore la garantie perte d’emploi. Pour ne pas payer le prix fort, il est important que les garanties choisies correspondent à votre profil d’assuré.

Comment bien choisir son assurance de prêt immobilier ?

Pour choisir une assurance emprunteur optimale, il est indispensable d’étudier et comparer plusieurs éléments importants de votre contrat :

Evidement, le coût de l’assurance emprunteur est tout aussi important. Pour abaisser le montant de vos cotisations, il peut être intéressant de faire jouer la délégation d’assurance.

Assurance emprunteur : contrat de groupe ou individuel ?

Auparavant, les banques conditionnaient systématiquement l’octroi de crédit à la souscription de leur assurance de groupe. Cependant, la législation a évolué. La loi Lagarde donne la possibilité à l’emprunteur de choisir une assurance de prêt différente de celle proposée par le prêteur à condition qu’elle prévoit des garanties au moins équivalentes. Depuis 2014 et l’entrée en vigueur de la loi Hamon, les emprunteurs peuvent également changer d’assurance de prêt dans l’année qui suit la signature de l’offre de crédit tout en respectant l’équivalence des garanties. Cette loi avait notamment pour objectif de redonner du pouvoir aux consommateurs. L’amendement Bourquin prévoyant le principe de résiliation annuelle de l’assurance emprunteur et applicable depuis le 1er janvier 2018 va encore plus loin. En effet, il permet aux souscripteurs de changer d’assurance emprunteur à chaque date anniversaire.

Pour faire le bon choix, il est nécessaire de bien comprendre la différence entre le contrat de groupe et l’assurance de prêt individuelle. Le premier est une assurance emprunteur proposée par la banque et qui repose sur une mutualisation des risques avec une tarification unique. Le second peut se révéler plus intéressant pour l’emprunteur puisqu’il lui permet de sélectionner uniquement les garanties qui lui semblent utiles, avec un tarif personnalisé. Par ailleurs, la délégation d’assurance peut vous faire économiser plusieurs milliers d’euros.

Bien comparer les offres d’assurance de prêt

Suite à l’ouverture du marché de l’assurance emprunteur à la concurrence, les offres se sont multipliées sur le marché, compliquant le choix des futurs propriétaires. Dès lors, il est vivement conseillé d’utiliser un comparateur en ligne. Après avoir indiqué plusieurs informations concernant votre profil et votre projet, cet outil vous affiche les contrats correspondant à vos besoins et à votre budget. Si vous ne parvenez pas à trouver le contrat qu’il vous faut en raison de votre état de santé, de votre profession ou encore de la pratique d’un sport à risques, il peut être judicieux de passer par l’intermédiaire d’un courtier qui se chargera pour vous de trouver la meilleure offre.

Ainsi, l’assurance emprunteur est un poste de dépenses à ne pas négliger lors de la mise en œuvre de votre projet d’achat. Son coût peut varier considérablement selon votre profil et les établissements.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : DeGMqB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers