Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Assurances > Les Assurances pour Particuliers > Assurance Emprunteur : comparateur et simulation gratuite > Assurance de prêt immobilier sur capital initial ou capital restant dû : comment choisir ?

Assurance de prêt immobilier sur capital initial ou capital restant dû : comment choisir ?

Assurance de prêt immobilier sur capital initial ou capital restant dû : comment choisir ?

Vous avez besoin d’un crédit immobilier pour financer l’achat de votre maison ou appartement ? L’assurance de prêt immobilier est exigée par la banque.

Le choix de l’assurance emprunteur a toute son importance. En effet, cette couverture peut s’avérer particulièrement utile en cas d’impossibilité de remboursement du crédit. Faut-il choisir une assurance de prêt immobilier sur le capital initial ou sur le capital restant dû ? Réponses et conseils.

A quoi sert l’assurance emprunteur ?

Si l’assurance de prêt n’est pas une obligation légale dans le cadre de la souscription d’un crédit immobilier, il sera quasiment impossible d’obtenir l’accord d’une banque sans ce contrat.

L’assurance de prêt a pour objectif de protéger l’organisme bancaire contre les risques d’impayés liés à un problème grave (décès, maladie, accident, perte d’emploi). De son côté, l’emprunteur peut, grâce à cette couverture, mettre à l’abri ses proches sur le plan financier puisqu’en cas d’impossibilité de remboursement des mensualités, l’assureur prendra le relais.

Quels sont les principaux risques couverts par l’assurance de prêt ?

Le contrat d’assurance emprunteur prévoit le remboursement de tout ou partie du capital restant dû dans les cas suivants :

Le décès

L’assurance couvre le risque de décès du ou des co-emprunteurs par maladie ou par accident. Pour éviter de transmettre la charge du crédit immobilier aux héritiers, la banque exigera systématiquement cette garantie. Attention cependant, certaines exclusions peuvent s’appliquer comme la pratique d’un sport dangereux ou l’exercice d’un métier à risques. Pensez à bien étudier les conditions générales du contrat.

La perte totale et irréversible d’autonomie

La perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) fait partie des garanties systématiquement exigées par la banque dans le cadre de l’assurance de prêt immobilier. Elle se déclenche lorsque le taux d’invalidité physique ou mental constaté par le médecin expert place l’emprunteur dans l’incapacité d’exercer toute activité génératrice de revenus.

L’invalidité

La garantie invalidité permet d’être couvert en cas d’inaptitude permanente à exercer une activité professionnelle. Celle-ci peut être totale ou partielle.

L’incapacité temporaire de travail

Cette garantie comprend les impossibilités de travailler couvertes par un arrêt maladie.

Outre l’invalidité et l’incapacité temporaire de travail, l’emprunteur peut adhérer à la garantie perte d’emploi qui est également facultative et conseillée dans certaines situations. Celle-ci permet, après un délai de carence, de prendre en charge les mensualités de l’emprunteur en cas de perte de son emploi.

Comment est calculé le coût de l’assurance de prêt immobilier ?

Le coût de l’assurance de prêt immobilier ne doit pas être négligé car il représente une part importante du coût total du crédit. Concrètement, son calcul dépend principalement du type de contrat choisi. Il n’en va pas de même s’il s’agit du contrat de groupe proposé par la banque prêteuse ou d’une assurance externe.

On distingue deux modes de calcul :

Le calcul sur la base du capital restant dû

Lorsque l’emprunteur a souscrit une assurance de prêt externe, une opération appelée la délégation d’assurance, les cotisations sont réévaluées chaque année et leur calcul est effectué à partir du capital restant dû. Le coût moyen de l’assurance de prêt immobilier est généralement inférieur.

Le calcul sur la base du capital initial

Lorsque l’emprunteur a souscrit au contrat de groupe proposé par la banque et reposant sur une mutualisation des risques, la tarification est fixe et uniforme jusqu’à la fin du prêt.

Il faut savoir que d’autres facteurs impactent le coût de l’assurance de crédit. La situation personnelle du demandeur entre en ligne de compte. La banque souhaitera notamment connaître son âge et son état de santé. Le fait d’être âgé et d’avoir des problèmes de santé (maladie, antécédents médicaux…) peut entraîner une hausse de tarif et d’éventuelles exclusions de garanties. Ensuite, le montant du crédit, le nombre de garanties choisies et leur étendue jouent aussi sur le montant de l’assurance.

Avantages et inconvénients d’une assurance sur le capital restant dû

Beaucoup d’emprunteurs se tournent vers l’assurance de prêt immobilier sur le capital restant dû. Si le montant des cotisations est moins élevé en fin de prêt, ce mode de calcul présente plusieurs inconvénients.

D’abord, le taux de l’assurance est plus élevé que celui d’une assurance sur le capital initial. Ensuite, les intérêts sont plus importants lors des premières années de remboursement. Enfin, si l’emprunteur décide de rembourser le prêt par anticipation à la moitié de la période de remboursement, son assurance dégressive lui aura coûté bien plus cher que celle avec des échéances constantes.

Ainsi, le choix entre une assurance de prêt sur le capital initial et une assurance de prêt sur le capital restant dû dépend essentiellement de la durée du crédit.

Comparer pour choisir la meilleure assurance emprunteur

Que vous choisissiez une assurance de prêt immobilier sur le capital initial ou sur le capital restant dû, il est indispensable de comparer les offres. Pour gagner du temps et réaliser des économies, vous pouvez recourir à un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Il vous suffit de remplir un formulaire en renseignant quelques informations personnelles pour accéder à des devis personnalisés. Avant de vous engager, pensez à étudier le coût de l’assurance mais pas seulement. Les garanties, les exclusions, les délais de franchise et de carence ont toute leur importance. Si vous décidez de souscrire une assurance auprès d’un assureur externe, n’oubliez pas de vérifier que le contrat proposé prévoit des garanties au moins équivalentes à celles proposées par votre banque.

Si vous n’avez pas les connaissances ou le temps nécessaire pour faire jouer la concurrence, vous pouvez faire appel à un courtier expérimenté. Ce professionnel connaît parfaitement le marché de l’assurance de prêt et saura vous orienter vers des offres adaptées à votre profil. Solliciter ses services ne vous engage à rien puisqu’il n’est rémunéré qu’après la signature de l’offre d’assurance de prêt immobilier.

N’hésitez plus, demandez immédiatement des devis d’assurance emprunteur sur le capital initial ou sur le capital restant dû et souscrivez rapidement en ligne !

 
 

Comparateur Assurance Emprunteur
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Tout savoir sur l'assurance de prêt immobilier Tout savoir sur l'assurance de prêt immobilier Comprendre son contrat d’assurance emprunteur paraît toujours compliqué ! Découvrez les points importants à étudier pour être sûr de choisir les bonnes garanties et au meilleur...
  • Assurance emprunteur sans questionnaire médical Assurance emprunteur sans questionnaire médical L’assurance de prêt est une condition exigée par toutes les banques pour accéder à un crédit immobilier. Cette protection a pour but de garantir le souscripteur contre les risques de...