Vous êtes ici : Banque, assurance et finance ... > Assurance > Comment changer facilement d’assurance emprunteur ?

Comment changer facilement d’assurance emprunteur ?

Depuis 2010, une succession de dispositions législatives facilitent le changement d’assurance dans le cadre d’un crédit immobilier. La dernière réforme en date autorise même la résiliation annuelle d’un contrat.

Comment changer facilement d’assurance emprunteur ?

L’assurance de prêt compte autant que le taux d’emprunt

Lorsque le temps est venu de s’intéresser à l’achat d’un bien immobilier, les ménages doivent passer par la case « Banque ». En effet, dans quasiment tous les cas, le financement d’une maison ou d’un appartement se fera en ayant recours au crédit immobilier.

Lors des négociations du prêt avec leur banquier, les demandeurs ont tendance à se concentrer sur l’obtention du meilleur taux fixe. Bien que celui-ci soit importantpour déterminer le montant des mensualités, il ne faut toutefois pas négliger le montant de l’assurance emprunteur. Celui-ci peut représenter jusqu’à 30 % du coût total de l’opération.

En effet, les établissements bancaires qui débloquent des fonds dans le cadre d’un crédit souhaitent obtenir des garanties en cas d’incapacité ou d’invalidité de l’emprunteur ou des co-emprunteurs. L’assurance de prêt permet donc, en cas de coups durs, de garantir le versement des mensualités à la place de l’emprunteur. Bien-sûr, cette couverture a un prix.

Réduire ses mensualités d’assurance

Bien qu’ils bénéficient de mesures leur permettant de changer d’assurance de prêt, les emprunteurs sont encore trop peu nombreux à demander leur application. Il faut souligner que depuis 2010, la loi Lagarde leur donne la possibilité de choisir leur assurance avant de souscrire un crédit à l’habitat. En optant pour la délégation d’assurance, les emprunteurs peuvent donc échapper à l’assurance de groupe fournie par l’établissement bancaire.

Choisir un contrat d’une autre compagnie d’assurance peut permettre de réaliser jusqu’à plusieurs milliers d’euros d’économies par rapport à un contrat de groupe. En 2014, la loi Hamon a autorisé le changement d’assurance dans les 12 mois suivant la signature du contrat de prêt. Au-delà de ce délai, les emprunteurs demeuraient liés avec leur contrat d’assurance initial. Il faut toutefois noter que la nouvelle couverture doit fournir des garanties au moins équivalentes à celles du contrat résilié.

Enfin, les emprunteurs peuvent désormais compter sur la résiliation annuelle qui, comme son nom l’indique, donne le droit de changer de contrat à chaque d’anniversaire. Si cette disposition ne concerne pour l’instant que les prêts conclus après le 1er mars 2017, elle se généralisera à tous les emprunts immobiliers à partir du 1er janvier 2018.

L’objectif : des milliers d’euros d’économies

Cependant, comme l’a mis en avant l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution), les emprunteurs ne semblent pas être toujours au fait de ces droits. Le gendarme des activités bancaires reproche aux conseillers financiers de ne pas toujours détailler l’étendue de la délégation d’assurance. Les emprunteurs passeraient donc à côté d’économies substantielles.

En attendant que la résiliation annuelle s’applique à tous les financements à l’habitat, les emprunteurs sont en mesure de réduire le taux, donc le montant total de l’opération, en se tournant vers un rachat de crédit immobilier. Cette opération est particulièrement intéressante lorsqu’elle intervient durant une période propice à des taux d’intérêt en baisse. Pour réaliser un maximum d’économies, il faut procéder au rachat du prêt durant le premier tiers de la durée de l’emprunt. C’est en effet durant cette période que les emprunteurs remboursent le plus d’intérêts.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : VhPx4V

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers