Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Assurance > Gros fumeur, quelle incidence sur mon assurance emprunteur ? Faut-il mentir ?

Gros fumeur, quelle incidence sur mon assurance emprunteur ? Faut-il mentir ?

Lorsque vous souhaitez obtenir un crédit immobilier, l’établissement prêteur vous demande de contracter une assurance emprunteur. Si vous êtes fumeur, il y a un risque supplémentaire à couvrir pour les assureurs.

La consommation de cigarettes est considérée comme un risque aggravé de santé par les compagnies d’assurance. Cela les amène généralement à appliquer une surprime ou majoration de tarifs dans les garanties. Pour autant, il est conseillé de ne pas mentir car cela pourrait entraîner la nullité de votre contrat d’assurance. Explications.

Le statut de fumeur selon les assureurs

Les assureurs considèrent qu’un emprunteur est non-fumeur dès lors qu’il n’a pas fumé pendant les 24 derniers mois. Le questionnaire médical utilisé pour déterminer le niveau de risques du souscripteur ne fait pas la différence entre les fumeurs occasionnels et les gros fumeurs. Effectivement, le nombre de cigarettes consommées ne peut définir ce statut.

Devez-vous mentir si vous êtes fumeur ?

Il est vivement recommandé de ne pas mentir au moment de remplir le questionnaire de santé. En effet, il s’agit d’abord d’une obligation légale, comme le rappelle l’article L.113-2 du Code des assurances. Ensuite, en cas de sinistre et si l’assureur découvre que votre déclaration n’est pas conforme à la réalité, il pourra demander la nullité du contrat.

Devez-vous effectuer des tests médicaux ?

En général, aucun test médical n’est à effectuer. Cependant, certaines compagnies d’assurance peuvent demander la réalisation d’un test de cotinine, notamment si la somme empruntée est supérieure à 500.000 euros.

Pour les emprunteurs qui fument du cannabis, il n’y a pas de déclaration particulière à faire. Certains assureurs vous demanderont si vous consommez des drogues. Il faut également savoir que des contrats d’assurance peuvent exclure, pour certaines garanties, les accidents intervenus sous l’emprise de stupéfiants.

Fumeur : quel impact sur votre assurance de prêt ?

Si vous êtes considéré comme fumeur, la surprime peut être élevée, allant de 20 à 70 %. Dans ce cas, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence en utilisant un comparateur en ligne. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, vous pouvez choisir une assurance emprunteur différente de celle proposée par la banque à condition que le nouveau contrat présente un niveau de garanties équivalent. Certains contrats vous permettent par ailleurs d’obtenir une tarification non-fumeur sur vos cotisations si vous arrêtez de fumer en cours d’emprunt. Vous devrez alors réaliser un nouveau test de cotinine. Si vous n’avez pas fumé pendant 24 mois consécutifs, vous serez ainsi considéré comme non-fumeur et bénéficierez de la tarification correspondante.

Assurance de groupe ou individuelle ?

Lorsqu’un emprunteur fait une demande de prêt auprès d’un établissement bancaire, ce dernier lui propose systématiquement une assurance de groupe. Ses conditions de couverture sont négociées collectivement afin de s’adapter au plus grand nombre. Qu’il soit fumeur ou non-fumeur, l’emprunteur choisit lui-même son contrat d’assurance de prêt immobilier, indépendamment du crédit souscrit. Il peut opter pour une offre adaptée à ses besoins spécifiques en souscrivant une assurance individuelle.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : RA9X4C

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers