Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Finance > Crédit immobilier > Comment trouver une banque pour un crédit immobilier sans apport ?

Comment trouver une banque pour un crédit immobilier sans apport ?

L’absence d’apport personnel ne constitue plus un obstacle pour les particuliers qui souhaitent emprunter en vue d’acheter un appartement ou une maison. En effet, de nombreuses banques proposent désormais des crédits immobiliers sans apport.

De plus en plus d’établissements bancaires acceptent les dossiers sans apport personnel. Ces prêts sont généralement accordés aux jeunes qui entrent dans la vie active, aux investisseurs et aux solides épargnants. Pour décrocher ce type de crédit, l’emprunteur doit toutefois présenter un dossier solide et se montrer convaincant auprès de la banque. Voici quelques conseils pour vous aider dans cette démarche.

Emprunter sans apport, une démarche difficile mais envisageable

Pour la banque, la présence d’un apport personnel est une preuve que l’emprunteur est en mesure d’épargner et de gérer son budget. Le futur acquéreur qui désire souscrire un crédit immobilier sans apport doit par conséquent prouver sa crédibilité.

Pour l’attribution d’un prêt immobilier sans apport, les établissements bancaires ciblent le plus souvent les jeunes récemment entrés dans la vie active. Ceux qui disposent de revenus stables et élevés n’ont aucune difficulté à emprunter, la sécurité de l’emploi faisant pencher la balance en leur faveur. Cependant, les revenus et le fait de justifier d’un emploi stable ne sont pas déterminants. L’établissement bancaire observera les éventuels litiges liés au compte bancaire en examinant les incidents de paiement et découverts bancaires. Le demandeur doit effectivement prouver qu’il n’est pas en difficulté financière vis-à-vis d’une autre banque. Le banquier sera davantage disposé à accepter votre dossier si vous n’avez pas déjà fait l’objet d’une interdiction bancaire ou de rejets de prélèvements. Enfin, le reste à vivre correspondant aux revenus déduits des charges représente un élément important pour le prêteur puisqu’il permet de vérifier que l’emprunteur maîtrise son budget et sera capable de rembourser ses futures mensualités. Le taux d’endettement ne doit pas excéder 33 %.

Les banques privilégient également les emprunteurs épargnants, c’est-à-dire ceux disposant de placements financiers (comptes sur livrets, assurance-vie…) et préférant capitaliser les sommes qui y sont placées plutôt que de les dépenser. Dans tous les cas, il est conseillé de préparer minutieusement son dossier et d’être capable d’expliquer chaque point à votre banquier.

Les investisseurs peuvent eux aussi être bénéficiaires d’un prêt immobilier sans apport. En effet, le financement d’un projet par l’intermédiaire d’un crédit constitue un moyen efficace pour optimiser sa fiscalité. La réduction de l’assiette fiscale dépend de l’importance de l’emprunt contracté car les intérêts sont déductibles pour les loyers en location vide et des gains locatifs pour les locations meublées.

Le prêt immobilier sans apport dans les faits

La loi n’exige aucun apport personnel pour financer l’acquisition d’un logement. Si chaque établissement bancaire est libre de fixer ses propres conditions en la matière, les banques exigent généralement un taux minimum de 10 % d’apport personnel. Pour rappel, l’apport personnel correspond à une somme d’argent détenue par l’emprunteur, pouvant provenir d’un héritage, d’une donation ou encore d’une épargne. Son calcul dépend du prix du bien immobilier convoité. Logiquement, plus le montant de l’apport personnel est important, plus l’obtention d’un prêt immobilier est aisée. Toutefois, il arrive fréquemment que l’emprunteur ne dispose pas de la somme requise pour constituer un apport personnel. Dans ce cas, il peut tenter de décrocher un prêt immobilier sans apport.

Il faut savoir que le crédit immobilier sans apport personnel va souvent de pair avec un taux d’intérêt plus élevé. Pour compenser cette majoration, il peut être judicieux de souscrire une assurance de prêt déléguée moins chère et aux garanties plus étendues. Pour cela, n’hésitez pas à confronter les offres en utilisant un comparateur d’assurance emprunteur en ligne.

Comment négocier efficacement un crédit immobilier sans apport personnel ?

Vous êtes dans l’incapacité de justifier d’un apport personnel ? Les prêts sans apport personnel appelés prêts à 100 % ou à 110 % sont peut-être la solution qu’il vous faut. Pour obtenir ce crédit, il faudra néanmoins convaincre la banque. Ces conseils vous aideront dans votre démarche.

Gagner la confiance du banquier

La première chose à faire pour gagner la confiance du créditeur est de lui présenter un dossier complet comprenant notamment vos dernières fiches de paie, vos derniers relevés de compte et avis d’imposition. Il est également indispensable de proposer un projet immobilier viable en fournissant les documents donnés par le vendeur ou le promoteur.

Comparer les offres de crédit immobilier

Avant de se lancer, il est important d’identifier les banques qui proposent les offres de crédit immobilier les plus attractives en faisant jouer la concurrence. Pour obtenir un aperçu rapide des meilleures offres, vous pouvez utiliser notre comparateur de crédit immobilier en ligne. Il est aussi possible de faire appel à un courtier qui vous accompagnera dans vos recherches.

Offrir des garanties suffisantes

Si la banque considère que votre dossier présente un risque trop élevé, vous pouvez la rassurer en proposant à une personne tierce de se porter caution. Cette solution peut favoriser l’octroi de crédit immobilier. D’autres garanties existent comme l’hypothèque ou le nantissement.

Souscrire une assurance de prêt optimale

La souscription d’une assurance emprunteur est imposée par la banque lors de l’octroi de crédit. La banque prêteuse propose systématiquement son assurance de groupe. Cependant, depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, vous n’êtes plus obligé d’y souscrire. En effet, il est possible d’adhérer à une couverture plus avantageuse auprès d’un assureur externe.

Profiter des dispositifs complémentaires

Plusieurs aides sont disponibles pour faciliter l’accession à la propriété. Le PTZ +, le prêt conventionné, le Prêt accession sociale (PAS) ou encore le crédit 1 % logement sont susceptibles de constituer tout ou partie de l’apport personnel exigé par la banque.

Ainsi, même en l’absence d’apport personnel, l’emprunteur peut envisager de souscrire un crédit immobilier. Pour cela, il devra préparer son dossier avec soin afin de rassurer la banque quant à sa capacité à rembourser ses futures mensualités. Si vous faites face à un refus de la part du prêteur, n’hésitez pas à renouveler votre demande auprès d’un autre établissement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : HD73Lr

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers