Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Finance > Rachat de crédits > Le rachat de crédit consommation avec hypothèque

Le rachat de crédit consommation avec hypothèque

Pour les propriétaires, la solution la plus courante pour compenser les risques pris par l’organisme acceptant de prendre en charge leur rachat de crédit à la consommation est l’hypothèque.

Le rachat de crédit consiste à regrouper plusieurs prêts afin d’alléger ses charges mensuelles et ainsi réduire son taux d’endettement. Toutefois, si le profil de l’emprunteur n’apporte pas suffisamment de garanties, le prêteur pourra exiger une garantie hypothécaire.

Qui peut mettre en place un rachat de crédit consommation avec hypothèque ?

Seuls les propriétaires d’un bien immobilier ou les accédants à la propriété peuvent faire un rachat de crédit avec hypothèque. L’hypothèque porte sur le bien immobilier acheté et permet à la banque de le faire saisir si l’emprunteur ne règle plus ses mensualités. La vente du logement rembourse ainsi l’organisme de crédit.

La garantie hypothécaire favorise l’allongement de la durée de remboursement du prêt et abaisse logiquement le montant des mensualités. On parle d’hypothèque de premier rang pour un candidat à l’achat immobilier, d’hypothèque de second rang pour un emprunteur déjà propriétaire.

Comment fonctionne le rachat de crédit consommation avec hypothèque ?

Le rachat de crédit hypothécaire correspond à une solution de restructuration de prêts. Il s’agit d’un rachat de crédit assorti d’une hypothèque qui peut être intéressant pour obtenir un taux plus bas et un amortissement du capital.

Concrètement, le rachat de crédit hypothécaire vous permet soit de racheter uniquement vos crédits à la consommation en conservant votre prêt immobilier, soit de racheter votre crédit immobilier, vos crédits et dettes en cours sur une durée jusqu’à 25 ans. Si vous n’avez pas de crédit en cours sur le bien immobilier vous appartenant, il vous est possible de consentir une hypothèque ou une caution mutuelle pour avoir un prêt jusqu’à 25 ans, soit de ne pas apporter de garantie réelle et d’opter pour une durée jusqu’à 12 ans.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : udbP4P

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers