Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Crédits > Crédit immobilier : comparateur et simulation gratuite > Crédit amortissable : définition, caractéristique, comparateur

Crédit amortissable : définition, caractéristique, comparateur

Crédit amortissable : définition, caractéristique, comparateur

Vous avez entendu parler du crédit amortissable ? Quelles sont ses caractéristiques ? Quel est l’intérêt d’opter pour ce type de prêt ?

De nombreux emprunteurs se tournent vers le crédit amortissable pour financer l’achat de leur logement. Quels sont les avantages et inconvénients de ce type de prêt ? Comment y souscrire ? Réponses et explications.

Qu’est-ce qu’un crédit amortissable ?

Le crédit amortissable est un prêt dont le capital est amorti dans le temps sur une durée définie. Cela revient pour le souscripteur à rembourser une partie du capital prêté à chaque échéance ainsi qu’une partie des intérêts. Au début du prêt, les intérêts remboursés sont plus importants que le capital. Ce montant diminue au fur et à mesure que le capital remboursé augmente chaque année. Le détail de la part des intérêts et du capital pour chaque mensualité figure dans un tableau d’amortissement remis par la banque lors de la signature de l’offre de crédit.

Les caractéristiques du prêt amortissable

Le crédit amortissable repose sur deux principaux piliers :

Le taux d’intérêt

Le taux d’intérêt est utilisé pour calculer le coût total du crédit, c’est-à-dire la somme versée à la banque en contrepartie du capital prêté. Il peut être fixe, auquel cas il reste inchangé pendant toute la durée du prêt, ou variable (il évolue selon un indice de référence).

Le taux d’intérêt ne peut dépasser le seuil d’usure fixé par la Banque de France. Pour rappel, le taux d’usure correspond au taux maximum légal que les établissements de crédit sont autorisés à pratiquer lorsqu’ils accordent un prêt. Il est calculé par l’institution tous les trimestres puis publié au journal officiel dans la seconde quinzaine du dernier mois de chaque trimestre civil.

La durée de remboursement

La durée de remboursement correspond au délai défini pour rembourser le capital et les intérêts. Les emprunteurs disposent d’une grande marge de manœuvre puisque cette durée est généralement comprise entre 5 et 30 ans. Il faut savoir qu’elle impacte le montant des mensualités. En effet, plus la durée de remboursement est importante, plus les mensualités sont faibles et inversement.

Vous pouvez décidez d’augmenter la durée d’emprunt pour réduire vos charges mensuelles. Toutefois, en contrepartie, le taux d’intérêt appliqué par la banque sera plus élevé.

Les projets pouvant être financés par un crédit amortissable

Il est possible de souscrire un prêt amortissable pour financer l’achat d’un bien immobilier, qu’il soit neuf ou ancien, utilisé à titre de résidence principale ou secondaire.

Ce type de crédit peut servir à financer d’autres besoins comme l’achat d’un terrain ou d’un bien immobilier non-résidentiel (local commercial, bureaux…).

Enfin, le crédit amortissable peut s’avérer intéressant si vous recherchez une solution de financement pour réaliser des travaux de rénovation dans votre logement.

Quels sont les avantages et inconvénients du crédit amortissable ?

En souscrivant un crédit amortissable, vous pourrez bénéficier de deux principaux avantages :

  • Un étalement du remboursement du capital dans le temps ;
  • La possibilité d’augmenter la durée de remboursement pour réduire le montant des mensualités.

Le crédit amortissable a également des inconvénients à connaître :

  • Le coût augmente proportionnellement à la durée de remboursement ;
  • Des indemnités de remboursement anticipé sont réclamées par la banque lorsque l’emprunt est soldé par anticipation ;
  • Des garanties peuvent être exigées (hypothèque, caution, nantissement) entraînant des frais supplémentaires.

Quelles différences avec le prêt in fine ?

Le crédit amortissable ne doit pas être confondu avec le prêt in fine qui dissocie le paiement des intérêts et le remboursement du capital.

Dans le cadre d’un crédit in fine, le capital est remboursé en une seule fois, à l’échéance du prêt. Cela signifie que pendant toute la période de remboursement, l’emprunteur ne rembourse que les intérêts d’emprunt.

Ce type de prêt présente plusieurs avantages par rapport au crédit amortissable. D’abord, il permet de diminuer voire d’annuler ses impôts fonciers, les intérêts étant déductibles. Ensuite, les souscripteurs ont la possibilité de sortir le bien financé de l’assiette ISFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Enfin, l’emprunteur peut profiter des intérêts du produit d’épargne choisi pour nantir le prêt.

Le crédit in fine s’adresse davantage aux ménages fortunés souhaitant réaliser un placement locatif. Il est recommandé d’y souscrire lorsque le coût du financement est compensé par les intérêts fiscaux.

Comment souscrire un crédit amortissable ?

Vous prévoyez de souscrire un crédit amortissable pour concrétiser votre projet d’achat immobilier ? Voici les étapes à suivre :

1 - Faire une simulation en ligne

Avant toute chose, il est préférable de faire une simulation de crédit amortissable en ligne pour obtenir un aperçu du coût du financement et du montant de votre future mensualité. Cet outil est mis à disposition gratuitement sur les sites de nombreux courtiers et organismes de crédit.

2 - Comparer les offres

Si le résultat proposé par le simulateur vous conforte dans votre choix, vous pourrez confronter les offres de crédit amortissable émises par les banques en utilisant un comparateur 100 % en ligne, gratuit et sans engagement. Pour accéder à une liste de propositions personnalisées, il vous suffit de compléter un formulaire rapide portant sur votre profil et le projet envisagé.

3 - Constituer un dossier d’emprunt

Pour convaincre la banque de vous accorder un prêt amortissable, vous devrez lui adresser un dossier solide comprenant tous les documents nécessaires :

  • Une copie de votre carte d’identité ou passeport ;
  • Un justificatif de domicile récent ;
  • Un justificatif de situation familiale ;
  • Vos trois derniers bulletins de salaire ;
  • Vos derniers avis d’imposition ;
  • Vos derniers relevés de compte bancaire.

Pour ne pas perdre de temps, n’hésitez pas à anticiper en constituant votre dossier à l’avance et en veillant à ce qu’il soit complet.

4 - Signature de l’offre de prêt

Après étude de votre demande de prêt amortissable, la banque pourra faire une proposition. Suite à la réception de l’offre de crédit, vous disposez d’un délai de réflexion minimum de 10 jours calendaires. Profitez-en pour relire attentivement les conditions du contrat.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers