Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Crédits > Crédit immobilier : comparateur et simulation gratuite > Comment éviter le refus de prêt immobilier ?

Comment éviter le refus de prêt immobilier ?

Comment éviter le refus de prêt immobilier ?

Une demande de crédit immobilier ne se solde pas forcément par une acceptation, c’est pourquoi, avant de se lancer dans une telle démarche, il est important de connaitre les conditions imposées par les banques.

Il existe certaines bonnes pratiques qui vous permettent d’éviter les refus de crédit immobilier. Quel que soit votre profil, en suivant les quelques conseils ci-après vous pourrez faire en sorte que votre emprunt se déroule dans les meilleures conditions.

Éviter le refus de la banque : faire attention à la gestion de ses finances

Il n’y a rien qui dissuade le plus les banques d’accorder un emprunt que de constater que son interlocuteur présente des risques de non-remboursement élevés. C’est notamment le cas lorsque celui-ci ne sait pas gérer correctement ses finances. En effet, avec un tel profil, les incidents de paiement sont fréquents et la banque risque fort de ne pas récupérer ses fonds. Pour éviter un refus, il est donc conseillé de présenter une bonne image de vous. Faites en sorte que vos comptes courants soient en ordre. Cela signifie que vous ne devez pas avoir de découvert, du moins, durant les trois ou six mois précédant votre demande. Si vous avez un petit décalage dans votre budget, le mieux c’est d’attendre que la situation s’arrange avant de lancer la demande.

Respecter la règle du taux d’endettement maximum de 35%

Cette règle consiste à limiter la somme que vous affectez au remboursement de vos dettes tous les mois. Cette somme ne doit pas dépasser les 35% de vos revenus, autrement, vous risquez le surendettement. Ainsi, si vous avez d’autres financements en cours, la banque sera susceptible de vous refuser le prêt immobilier, si en fonction du montant de la mensualité prévue venait à dépasser ce taux d’endettement maximum. Dans ce cas, soit, vous empruntez une somme plus modeste à la banque, ce qui n’est souvent pas envisageable, soit vous attendez de solder tous vos crédits en cours avant de tenter la demande de prêt immobilier. À noter que les banques sont en mesure de faire une exception à la règle des 35% de taux d’endettement pour les emprunteurs justifiant d’un revenu élevé ou versant un apport de plus de 20% du montant du projet.

Apporter un apport personnel conséquent

L’apport personnel représente la participation de l’emprunteur au financement de son projet. Généralement de 10% du prix du bien, cet apport va servir à payer les frais annexes, comme la garantie, l’intervention du notaire ou le traitement du dossier. Avoir la possibilité de faire un apport va faciliter l’obtention du prêt, car vous prouvez votre engagement à la banque qui sera alors plus rassurée de vous prêter une grosse somme. Et si cet apport provient d’une épargne que vous avez constituée depuis des années, vous prouvez également votre sérieux à la banque. En effet, un emprunteur capable d’épargner est un emprunteur fiable. Pour augmenter vos chances, vous avez même la possibilité d’aller jusqu’à 20% d’apport. Dans ce cas, vous obtiendrez votre prêt, mais en plus, vous bénéficierez d’un taux intéressant.

Avoir une stabilité professionnelle

Ce n’est plus un secret pour personne : les emprunteurs dotés d’une stabilité professionnelle représentent les meilleurs profils aux yeux des banques. Qu’il s’agisse de salariés en CDI ou de fonctionnaires, ces profils sont les moins susceptibles de perdre leur emploi et donc de perdre leurs revenus. Ils seront donc capables de rembourser leurs prêts en intégralité durant le temps imparti. Si vous êtes concerné par cela, vous n’aurez pas de problème à décrocher votre financement, mais si ce n’est pas le cas, tout n’est pas perdu pour autant. Dans le cas où vous êtes titulaire d’un CDD, intermittent du spectacle ou saisonnier, faites en sorte d’apporter la preuve de votre ancienneté dans votre métier ou mettez en avant les promesses de renouvellement de contrat. Vous pouvez même augmenter vos chances en justifiant que vous n’avez pas cessé de travailler durant 2 ou 3 ans malgré votre CDD ou que dans votre secteur d’activité, les offres d’emploi sont importantes.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers