Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Les Crédits > Crédit immobilier : comparateur et simulation gratuite > Auto-entrepreneur : comment obtenir un prêt immobilier ?

Auto-entrepreneur : comment obtenir un prêt immobilier ?

Auto-entrepreneur : comment obtenir un prêt immobilier ?

Dans l’univers des crédits immobiliers, il existe des profils d’emprunteurs privilégiés par les banques et d’autres qui ont moins cette chance. Les auto-entrepreneurs font partie de cette seconde catégorie. En raison de leur profil peu sécurisé, il leur est difficile d’accéder à un prêt immobilier. Mais difficile ne veut pas dire impossible. Sous réserve de respecter plusieurs critères, ils peuvent aspirer à l’accession à la propriété.

Les critères à respecter pour obtenir un crédit immobilier

Pour espérer accéder à un emprunt immobilier, l’auto-entrepreneur doit justifier de la pérennité de son activité et sa stabilité financière. À l’inverse des salariés, il ne perçoit pas de fiche de paie qui peut prouver ses revenus mensuels. Or, une banque a besoin d’être rassurée sur ses réelles capacités à rembourser sa dette. D’où l’importance de présenter un bilan financier positif sur deux années au moins. Un auto-entrepreneur capable de prouver la croissance de son activité et la quête perpétuelle de rendements pour son entreprise va davantage gagner les faveurs des banques. Au moment d’analyser les bilans, le banquier va scruter les dépenses importantes et les découverts bancaires. Il exigera des explications pour s’assurer que le client gère ses finances de manière convenable.

Un auto-entrepreneur voulant un prêt immobilier devra aussi exercer dans un secteur porteur et actif. Il lui est impératif de prouver l’avenir de son entreprise en trouvant les bons arguments à fournir à son banquier.

Attention, il ne faut jamais négliger l’apport personnel quand on est un auto-entrepreneur. Il est très rare que les banques accordent des prêts à 110% à ce type de profil puisque ce privilège n’est offert qu’aux salariés de la fonction publique ou aux salariés en CDI dans le secteur privé. Idéalement, l’apport représente 10% du coût total du crédit et peut être issu d’une épargne, d’une donation, d’un héritage, d’une aide familiale ou des prêts aidés. Cette contribution prouve la capacité d’épargne du demandeur et rassure les banques sur son sérieux quant au remboursement de l’emprunt.

Les garanties à apporter aux banques

La principale peur des banques porte sur une chute soudaine des revenus de l’auto-entrepreneur l’empêchant d’honorer ses dettes, d’où leur sévérité quant à ce genre de profil. Pour couvrir ce risque, il est impératif de présenter un certain nombre de garanties, à commencer par une assurance emprunteur en béton dont le rôle est de couvrir l’emprunteur en cas d’invalidité partielle ou totale ou de décès. Cette assurance peut être souscrite directement auprès de la banque, mais il est possible d’opter pour la délégation d’assurance afin de trouver des offres plus abordables et intéressantes.

L’hypothèque d’un bien pourra aussi être envisagée par la banque. En cas de défaillance de remboursement, elle saisit le bien en question puis le remet en vente pour récupérer le capital restant dû. À défaut d’une hypothèque, l’auto-entrepreneur peut opter pour une caution issue d’un organisme spécialisé tel que le Crédit Logement.

Une autre astuce imparable favorisant la demande de prêt est de souscrire avec un co-emprunteur en CDI. La stabilité des revenus du co-emprunteur contrebalance avec les ressources financières fluctuantes de l’auto-entrepreneur.

Passer par un courtier en crédit immobilier : la bonne idée

Pour les auto-entrepreneurs qui auraient de réelles difficultés à obtenir un prêt, solliciter l’aide d’un courtier en crédit immobilier est vivement recommandé. Ce dernier dispose d’un très large réseau et est en contact avec plusieurs organismes. Le courtier saura choisir l’établissement en mesure d’accepter le dossier. Il propose également un accompagnement personnalisé jusqu’à la concrétisation du projet. Le professionnel va monter le dossier pour faire en sorte que celui-ci passe auprès des banques. L’engager est aussi un bon moyen de gagner du temps, car il s’occupe de la plupart des démarches à la place de l’emprunteur.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers