Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Gestion de Patrimoine > Investissement 2022-2023 : Top 10 des meilleurs placements !

Investissement 2022-2023 : Top 10 des meilleurs placements !

Investissement 2022-2023 : Top 10 des meilleurs placements !

Nous voici bientôt en fin d’année 2022 et les contribuables soucieux d’investir leur argent s’intéressent aux différents placements possibles. Tout naturellement, la situation incertaine actuelle incite de plus en plus de ménages à trouver des solutions fiables pour investir leurs économies et les faire fructifier sans risque, ou avec le moins de risque possible. Pour vous accompagner dans vos projets, voici notre top 10 des meilleurs placements sur lesquels vous pouvez investir en 2022-2023.

Investissement n°1 : l’assurance vie

Si l’assurance vie figure parmi les placements préférés des Français, ce n’est pas pour rien ! Ses nombreux avantages en matière de souplesse de gestion et de versements, d’accessibilité aux fonds, de diversité des supports, de dosage du risque et de rentabilité attirent toujours plus d’investisseurs et touchent tous les profils de contribuables.

En conséquence, l’assurance vie reste l’un des investissements les plus intéressants en 2022-2023. Dans la mesure où elle permet d’investir son argent avec plus ou moins de risques pour viser une rentabilité plus ou moins importante, elle séduit tous les épargnants. Les offres fleurissent en ligne et concurrencent les banques et les établissements reconnus grâce à des contrats assortis de frais nettement moins importants.

L’assurance vie a pour avantage d’être polyvalente. Idéale pour se constituer une épargne, pour diversifier son patrimoine, pour préparer sa retraite, pour financer des projets ou encore pour transmettre plus facilement ses biens aux bénéficiaires de son choix, elle allie les fonds en euros, qui sont des supports moins rentables, mais sécurisés, et des unités de compte, plus risquées, mais qui offrent une rentabilité plus attractive. Par ailleurs, rappelons qu’une assurance vie est assortie de nombreux avantages fiscaux et que ceux-ci s’avèrent encore plus intéressants après huit ans de détention du contrat.

Pour qui ?

L’assurance vie est un bon placement pour les épargnants qui souhaitent sécuriser leurs petites économies comme pour les plus gros investisseurs qui désirent diversifier leur patrimoine. Idéale pour transmettre son argent à ses bénéficiaires, elle permet une accessibilité permanente aux fonds épargnés, ce qui autorise le titulaire du contrat à effectuer des retraits ou rachats partiels ou totaux à tout moment en cas de besoin.

Investissement n°2 : l’immobilier

Les Français apprécient d’investir dans l’immobilier ou la pierre, qui représente à leurs yeux une valeur sure. Si investir dans l’immobilier nécessite une bonne connaissance du marché, du temps de gestion et bien souvent la souscription d’emprunts bancaires, il est possible de diversifier les types de biens immobiliers et ainsi de bénéficier des nombreux avantages accordés par l’État.

La location meublée a notamment le vent en poupe et figure parmi les investissements qui montent. De l’appartement ou de la maison que vous équipez et que vous louez aux résidences de services, en passant par les hébergements courts (type Airbnb), les solutions sont multiples.

Pour qui ?

Investir dans l’immobilier est une solution intéressante, mais il faut disposer d’argent. Il est donc généralement indispensable de souscrire un emprunt pour ce faire, de réaliser des travaux et surtout de consacrer un certain temps à la gestion locative. Soulignons par ailleurs que cette formule nécessite une gestion solitaire, ce qui a pour conséquence d’amener l’investisseur à supporter tous les désagréments de la location (absence de locataires, mauvais payeurs, dévalorisation du secteur, travaux, dégradations, etc.).

Investissement n°3 : les SCPI

Les SCPI – pour sociétés civiles de placement immobilier – sont des solutions attractives depuis quelques années et elles restent des investissements intéressants pour 2022-2023. En effet, les SCPI allient la sécurité d’un placement dans la pierre à l’absence des contraintes liées à sa gestion. Le principe est simple puisque les SCPI sont des biens immobiliers très divers et variés gérés par des sociétés de gestion. L’investisseur ne fait qu’acheter des parts de ces SCPI.

Ainsi, ce type de placement permet de rentabiliser son investissement grâce à un rendement moyen de l’ordre de 5 %. Et ce, tout en évitant les contraintes de la gestion locative ! Toutefois, il faut être en mesure d’investir une certaine somme au départ, qui oscille entre 5 000 euros et 10 000 euros pour la plupart – ce qui reste cependant bien moindre qu’un achat immobilier direct – et de conserver son investissement pendant au moins dix ans pour bénéficier d’une bonne rentabilité.

Pour qui ?

Les SCPI sont des supports attractifs, car rassurants. Attention toutefois, car en matière d’investissement, le risque zéro n’existe pas, y compris dans la pierre. Mieux vaut investir dans les SCPI par le biais d’un contrat d’assurance vie, d’un plan épargne retraite (PER) ou d’un plan d’épargne en actions (PEA), moins risqués et nécessitant un ticket d’entrée plus abordable.

Investissement n°4 : le plan épargne retraite (PER)

Souvent comparé à l’assurance vie, le PER est un placement de retraite qui a remplacé les anciens dispositifs qu’étaient le PERP, le PERCO ou encore le contrat Madelin dans le cadre de la loi PACTE en 2019. Il s’agit en effet d’un investissement qui reprend les mêmes principes de fonctionnement que l’assurance vie puisqu’il s’agit de placer son argent sur des supports tels que les fonds en euros et les unités de compte. Toutefois, comme son nom l’indique, le PER est destiné à financer un seul projet, à savoir la retraite !

Ainsi, si l’investisseur peut diversifier les supports d’investissement et opter pour différents modes de gestion, il ne peut utiliser son argent autrement que pour sa retraite. La conséquence directe de cette affectation est que les fonds sont inaccessibles jusqu’au départ à la retraite. Sauf conditions exceptionnelles (accident de la vie ou achat d’une résidence principale), l’argent investi ne peut être retiré en totalité ou en partie en cas de coup dur.

Toutefois, le PER est assorti d’avantages fiscaux attractifs et autorise désormais la sortie en rente ou en capital à la retraite, ce qui le rend nettement plus intéressant aux yeux des investisseurs.

Pour qui ?

Ce contrat est intéressant pour un investisseur, mais il est uniquement dédié à la préparation de la retraite. Cette limitation le dessert quelque peu au profit notamment de l’assurance vie, mais il s’agit d’un bon support de placement à long terme pour qui souhaite s’assurer de disposer d’un bon complément de revenus après avoir quitté la vie active.

Investissement n°5 : le plan épargne en actions (PEA)

Le PEA est un support d’investissement intéressant qui permet à un investisseur de placer son argent dans des actions principalement, mais également dans des parts de sociétés, des ETF ou encore des trackers.

Le PEA présente des avantages certains, notamment en matière de fiscalité, puisqu’après cinq ans de détention, les retraits effectués ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu. Toutefois, il faut être domicilié en France pour en bénéficier. En outre, le PEA est plafonné à 150 000 euros, une somme insuffisante pour les gros épargnants, et à 20 000 euros dans sa version destinée aux mineurs (PEA jeunes).

Pour qui ?

Un support intéressant pour bénéficier d’avantages fiscaux attractifs. En outre, sa version pour mineurs permet de diversifier les solutions d’épargne classiques pour les plus jeunes.

Investissement n°6 : les actions et les obligations

Les actions et les obligations sont des supports d’investissement intéressants en 2022-2023. Les actions, cotées en bourse, sont en effet des supports très rentables, mais également très diversifiés, avec un rendement moyen qui oscille entre 6 % et 10 %. En revanche, elles sont risquées et les pertes de capital sont possibles si l’investisseur effectue de mauvais choix. Pour espérer une bonne rentabilité, il faut opter pour un placement à long terme, c’est-à-dire d’au moins dix ans.

Les obligations sont quant à elles des supports un peu moins risqués, mais, de ce fait, moins rémunérateurs (de l’ordre de 2 % à 5 % en moyenne). Il s’agit de titres de créances contractés par l’État ou par des entreprises.

Pour qui ?

Les actions et les obligations sont intéressantes pour les investisseurs qui souhaitent investir peu comme beaucoup d’argent. S’il faut être prêt à assumer le risque de perte en capital, il est recommandé de mixer les supports pour limiter les chutes.

Investissement n°7 : les trackers

Les trackers ou ETF – pour Exchange trade fund – sont des supports d’investissement qui suivent la performance des principaux indices boursiers. L’investisseur n’acquiert pas une action, mais des parts dans plusieurs sociétés afin de mieux diluer le risque de pertes en capital.

Dans certains cas, la rentabilité des trackers est légèrement supérieure à celle des actions, mais le risque de perte reste toujours moins important, même s’il est existant.

Pour qui ?

Un support intéressant, mais à condition de se limiter au marché européen et d’être bien accompagné et conseillé.

Investissement n°8 : l’or

L’or est un placement qui attire, même s’il intrigue. Quoi qu’il en soit, son prix explose lorsque la bourse chute. Mais l’or est un investissement qui ne présente qu’un intérêt qu’à long ou très long terme.

Pour qui ?

L’or virtuel est plus attractif que l’or physique, mais il faut être fin connaisseur et se tourner vers des sites reconnus pour limiter les risques.

Investissement n°9 : la cryptomonnaie

Placement relativement jeune, la cryptomonnaie fait de plus en plus d’adeptes et offre une rentabilité très attractive à long terme. Toutefois, il faut pouvoir y consacrer beaucoup de temps et le recul n’est pas encore suffisant pour établir un rapport rentabilité/risque bien clair. Soulignons en outre qu’il faut en réalité parler de cryptomonnaies au pluriel, car elles sont plus de 14 000 sur le marché et qu’il ne cesse de s’en créer de nouvelles.

Pour qui ?

La cryptomonnaie est à réserver aux investisseurs qui ont le temps de la décrypter et de la comprendre dans ses subtilités. Mieux vaut ne pas tout miser sur ce support qui reste encore jeune.

Investissement n°10 : les livrets d’épargne classiques

Enfin, n’oublions pas les traditionnels livrets d’épargne ! Livret A, livret de développement durable, livret d’épargne populaire… ils restent des supports intéressants pour placer son argent sans risque de perte. Certes, le rendement est faible, mais il a été tout de même rehaussé récemment à 2 % par l’État. En outre, tout épargnant, y compris très modeste, peut y placer ses économies sans crainte.

Ils ont toutefois pour inconvénient de n’offrir qu’un faible plafond d’épargne, avec moins de 23 000 euros pour le livret A, 12 000 euros pour le LDDS et seulement 7 700 euros pour le LEP. Néanmoins, ils sont parfaits pour y placer des économies de manière à disposer d’une épargne de sureté, accessible immédiatement et – généralement – sans frais en cas de coup dur.

Pour qui ?

Pour les ménages et épargnants modestes, les livrets d’épargne sont un bon moyen de faire fructifier quelques économies, mais surtout de bénéficier d’une épargne accessible immédiatement en cas de besoin, et ce, sans aucune contrainte de gestion.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers