Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Gestion de Patrimoine > Qu'est-ce qu'un compte à terme ? Est-ce risqué d'investir ?

Qu'est-ce qu'un compte à terme ? Est-ce risqué d'investir ?

Qu'est-ce qu'un compte à terme ? Est-ce risqué d'investir ?

Le compte à terme est un produit d’épargne qui consiste à verser une somme en une seule fois et à la laisser fructifier pendant un délai prévu à l’avance et selon un taux d’intérêt préétabli. Peu connu, ce type de placement est pourtant intéressant et peu risqué, voire dénué de risque selon les pratiques. Néanmoins, c’est un produit entièrement conçu par les banques et dont les avantages varient grandement d’une enseigne à l’autre. Faisons le point.

Quelles sont les caractéristiques d’un compte à terme ?

Le compte à terme est une solution d’épargne qui demeure peu connue des épargnants. Pourtant, il permet de faire fructifier son argent sans s’exposer à un risque élevé. En voici les principales caractéristiques :

  • La durée limitée : comme son nom l’indique, le compte à terme est supposé fonctionner selon une durée limitée. Cette durée de placement est toutefois fixée et connue à l’avance. Elle peut s’étendre de 1 mois à 10 ans, même si sa rentabilité est la plus effective entre 3 mois et 4 ans. Par ailleurs, la durée a une importance directe puisque plus elle est étendue, plus le rendement est élevé.
  • Une rémunération intéressante : la rémunération du compte à terme se négocie avec la banque et peut être fixée librement par celle-ci, avec des écarts importants entre les enseignes. Elle peut donc être plus élevée que celle permise par un livret d’épargne traditionnel. Néanmoins, il faut savoir que le taux d’intérêt d’un compte à terme est exprimé en simple. Cela signifie que les intérêts acquis ne génèrent pas à leur tour d’autres intérêts, contrairement au principe des livrets d’épargne.
  • Le risque est limité : le capital est forcément garanti, ce qui limite le risque de perte. En effet, le compte à terme n’est pas soumis à l’évolution des marchés financiers.
  • Une possibilité de versement très réduite : en effet, vous ne pouvez effectuer de versement sur un compte à terme qu’une seule fois, lors de son ouverture. Impossible de le réalimenter plus tard. En outre, si vous retirez votre argent ou une partie de votre capital avant échéance, le compte à terme est clôturé et une pénalité sur la rémunération vous est appliquée.

Les différents types de comptes à terme

Il existe trois types de comptes à terme.

  • Le compte à terme à taux fixe : il s’agit du plus répandu. Comme son nom l’indique, le compte à terme à taux fixe se voit appliquer le même taux de son ouverture à sa clôture. Dans ce cadre, l’intérêt est ambigu et il dépend de l’évolution des marchés financiers. Si les livrets d’épargne évoluent positivement avec les marchés, le compte à terme restera fixe et ne permettra aucune amélioration de son rendement. À l’inverse, dans un contexte de crise économique, la chute des marchés ne pénalisera pas le titulaire d’un compte à terme à taux fixe.
  • Le compte à termes à taux progressif : plus rare, ce dispositif est proposé pour des clôtures à long terme. Dans ce cadre, plusieurs comptes à terme à taux fixes se succèdent tout au long de la période d’épargne et chaque changement améliore le taux de rémunération. Or, ce taux n’est pas lié à l’évolution des marchés financiers et il est connu et fixé à l’avance.
  • Le compte à termes à taux indexés : ce produit est très peu proposé, mais il s’agit d’un placement indexé sur un autre indice, notamment le taux pratiqué par un autre produit d’épargne. En conséquence, il peut évoluer en fonction des marchés et provoquer une hausse de la rémunération, mais aussi une baisse selon le contexte économique.

Quelle fiscalité du compte à terme?

La fiscalité du compte à terme est identique à celle des autres livrets d’épargne. Les intérêts acquis sont soumis au prélèvement à la source ou intégrés au barème d’imposition.

Est-il risqué d’investir dans un compte à terme ?

Si le compte à terme est utilisé comme il se doit, c’est-à-dire avec un versement unique lors de son ouverture et une clôture à la date fixée par le contrat, il ne présente aucun risque. Le titulaire connait à l’avance le taux de rémunération et perçoit son capital à l’échéance.

En revanche, le risque n’est plus le même en cas de retrait anticipé puisqu’il faut tenir compte des pénalités appliquées, qui varient d’une banque à l’autre. Ces pénalités peuvent être les suivantes :

  • Le taux réduit : certaines banques réduisent le taux de rémunération du compte à terme.
  • Un avantage perdu : certaines banques appliquent d’office le taux de rémunération des livrets d’épargne, plus faible.
  • Des intérêts pénalisés : certaines banques appliquent un montant de pénalité sur les intérêts acquis.
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Top 10 des meilleures SCPI : le classement ! Top 10 des meilleures SCPI : le classement ! Vous souhaitez investir en SCPI ? C’est en effet une solution idéale pour effectuer des placements dans le domaine de l’immobilier avec un risque réduit. La SCPI vous permet de diversifier...
  • Acheter des actions sur son compte-titre ou son PEA ? Acheter des actions sur son compte-titre ou son PEA ? Si vous souhaitez acheter des actions, plusieurs possibilités s’offrent à vous, notamment le choix de passer le biais d’un compte-titre ou d’un PEA. Pour faire le meilleur choix, il est...
  • Comment créer une SCPI ? Comment créer une SCPI ? Une SCPI est une société civile de placement immobilier qui investit dans les biens immobiliers de tout domaine en vue de permettre à ses investisseurs de bénéficier d’une rémunération et/ou...
  • Créer une SCI (Société Civile Immobilière) : avantages et inconvénients Créer une SCI (Société Civile Immobilière) : avantages et inconvénients La SCI ou Société civile immobilière est un outil qui figure parmi les plus appréciés pour gérer son patrimoine immobilier. La SCI est une société, c’est-à-dire une personne morale ayant...