Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Immobilier > Immobilier : 5 trucs et astuces pour bien utiliser les sites de petites annonces

Immobilier : 5 trucs et astuces pour bien utiliser les sites de petites annonces

Immobilier : 5 trucs et astuces pour bien utiliser les sites de petites annonces

Désormais, les mises en vente de biens immobiliers s’effectuent principalement en ligne et les petites annonces se multiplient à vitesse grand V. Quand on sait que dans certains secteurs géographiques, les biens se vendent en l’espace de quelques minutes seulement, mieux vaut être prêt à agir. Néanmoins, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver sur les sites de petites annonces. Voici nos astuces pour bien les utiliser.

Astuce n°1 : préférez les sites spécialisés

Si certains sites de vente entre particuliers figurent parmi les premiers réflexes des vendeurs et des futurs acquéreurs, les sites spécialisés restent les plus fiables en matière de petites annonces immobilières. En effet, ces plateformes sont spécialement conçues pour ce type de vente, ce qui permet au vendeur de savoir quelles données indiquer et à l’acquéreur en recherche de trouver toutes les informations dont il a besoin pour faire son choix.

Par ailleurs, ces sites facilitent la recherche affinée par critères, ce qui est un gain de temps considérable pour le particulier en recherche d’un bien et contraint d’éplucher les sites d’annonces. Grâce à ces fonctionnalités, le futur acquéreur peut indiquer les critères qui ont de l’importance dans le cadre de ses souhaits, comme la nature du bien (appartement, maison, terrain nu, plain-pied, étages, etc.), la surface minimale et/ou maximale, le nombre de pièces, le nombre de chambres, la taille du terrain, la localisation, l’exposition, la présence éventuelle d’un garage ou d’une dépendance, etc.

Ces critères affinés sont véritablement confortables, car ils permettent au futur acquéreur de ne parcourir que les offres susceptibles de l’intéresser. Néanmoins, il est recommandé de limiter ces critères à ceux qui demeurent véritablement essentiels pour ne pas passer à côté d’un bien intéressant, mais qui ne répondrait à toutes les caractéristiques souhaitées sur le papier.

Astuce n°2 : indiquez vos préférences et activez les alertes

La réactivité est la clé du succès dans l’écrasante majorité des cas. Bien entendu, vous pouvez tout à fait être à la recherche d’un bien classique ou même atypique dans une zone géographique où l’offre est importante et la demande faible, mais cela reste rare. D’ordre général, les biens de qualité sont vendus à une vitesse impressionnante, parfois en l’espace de quelques heures, et – cela arrive – sans même une visite !

Mieux vaut donc être prêt et profiter de la possibilité offerte par de nombreux sites de petites annonces d’activer des alertes. Pour éviter d’éplucher chaque jour les milliers d’annonces parues, indiquez vos critères de sélection – là encore, sans être trop rigoureux pour éviter de passer à côté d’une perle rare – et activez les alertes par mail. Ceci vous permettra de recevoir un courriel dès qu’une annonce correspondant à vos souhaits est publiée. Il ne vous restera plus qu’à consulter le descriptif de l’annonce sur votre boite mail ou à ouvrir le lien qui vous mènera à ladite annonce. Cette solution reste la plus confortable pour le futur acquéreur en recherche et lui permet d’être informé rapidement des offres fraichement parues sur le marché sans avoir à les dénicher.

Ne soyez pas surpris cependant, car il est fréquent qu’une annonce de mise en vente pour un bien immobilier soit publiée sur plusieurs sites à la fois. Si vous êtes inscrit sur certains d’entre eux, vous pouvez potentiellement recevoir l’offre en plusieurs exemplaires. Mais attention dans ce cas à ne pas toujours vous fier au prix indiqué ! En effet, certains sites mentionnent les prix sans frais (commissions, frais d’agence, etc.) pour attirer le client !

Astuce n°3 : maitrisez les indications relatives aux frais

Nous venons de l’évoquer, mais ce point nous semble essentiel pour vous permettre de bien utiliser les sites de petites annonces. En effet, une annonce immobilière publiée par un professionnel doit normalement indiquer le prix accompagné des frais liés à la vente. Ainsi, le prix affiché pour la vente du bien doit inclure les honoraires d’agence et autres commissions.

Bien entendu, il peut arriver que ce ne soit pas le cas, soit parce que l’annonce est publiée par un particulier qui ignore ce détail ou qui n’en a pas tenu compte, soit parce qu’elle est mise en ligne par un professionnel qui a fait sciemment le choix de ne pas mentionner la totalité du montant pour attirer les acquéreurs potentiels. En effet, la concurrence est rude dans le domaine, et les pros peuvent susciter l’intérêt des personnes en recherche par des prix plus faibles, alors qu’ils sont tout simplement incomplets.

Bien souvent, les potentiels acquéreurs se demandent si les frais d’agence sont inclus ou exclus, un questionnement légitime dans la mesure où il s’agit de montants importants. D’une annonce à l’autre, les formules utilisées pour cela peuvent varier. Quoi qu’il en soit, sachez que lorsqu’une annonce est publiée en toute légalité, le prix complet est affiché et la notion « frais à la charge du vendeur » ou « frais à la charge de l’acquéreur » n’a aucune incidence sur celui-ci.

En effet, le prix affiché est bien le prix total. La seule différence réside dans le fait que si les frais d’agence sont à la charge de l’acquéreur, ils pourront être déduits du prix du bien lorsque les frais de notaire seront calculés. En revanche, si les frais d’agence sont à la charge du vendeur, ce ne sera pas le cas.

Astuce n°4 : pensez aux diagnostics obligatoires

En tant que vendeur, vous êtes dans l’obligation de faire réaliser les diagnostics de performance énergétique par un technicien agréé avant la mise en vente de votre bien immobilier. Ceux-ci doivent être impérativement accessibles aux acquéreurs potentiels, sur place lors des visites, mais aussi sur l’annonce de vente.

Futurs acquéreurs, soyez attentifs à ceux-ci. Si les diagnostics énergétiques ne sont pas publiés et non disponibles après demande, passez votre chemin.

Astuce n°5 : il y a photo… et photo

Les photos sont des critères de choix sur une annonce immobilière. Pour le vendeur particulier, la mise à disposition de photos nombreuses et de qualité est primordiale, quitte à devoir opter pour une annonce payante. Leur mise en ligne demeure en effet bien moins coûteuse que des frais d’agence. Les photos vous permettent de mettre votre bien en valeur, à condition de bien les soigner et de présenter un appartement ou une maison bien rangé et ordonné, de jour. Si vous disposez d’un plan, n’hésitez pas à l’ajouter pour aider les potentiels acquéreurs à mieux visualiser votre intérieur et à se projeter.

Les futurs acquéreurs apprécient les annonces immobilières avec photos. Nous vous recommandons, à vous qui êtes en recherche du bien idéal, de vous tourner vers les offres qui en contiennent suffisamment pour vous aider à bien vous représenter le bien. Mais attention toutefois, car il y a photo… et photo ! En effet, certains biens proposés sont accompagnés d’images floues, tronquées, sombres, peu flatteuses ou rares. Lorsqu’une seule pièce est présentée, qu’aucune photo intérieure (ou extérieure) n’est affichée, ou encore que seule la piscine est visible, il y a lieu de se questionner.

Dites-vous bien que le vendeur, qu’il soit professionnel ou particulier, va chercher à vous montrer le meilleur de son bien pour vous attirer. Alors, évitez de perdre votre temps avec des annonces trop peu ou mal illustrées, surtout si vos demandes de photos supplémentaires restent sans réponse.

Enfin, si vous avez un doute, n’hésitez pas à vous rendre sur place – à condition que l’adresse exacte soit mentionnée – pour vous faire une idée du bien avant de contacter le vendeur.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Viager libre : principe, fonctionnement et intérêt Viager libre : principe, fonctionnement et intérêt Si le viager occupé est connu et bien développé en France, le viager libre est une autre solution intéressante. Selon les mêmes principes, un vendeur vend son logement à un acquéreur qui lui...
  • Comment fonctionne un syndic de copropriété ? Comment fonctionne un syndic de copropriété ? Propriétaire d’un appartement, vous devez partager certains espaces avec d’autres propriétaires, tels que le hall d’entrée ou les escaliers, mais aussi des commodités et services...