Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Immobilier > Créer une SCI (Société Civile Immobilière) : avantages et inconvénients

Créer une SCI (Société Civile Immobilière) : avantages et inconvénients

Créer une SCI (Société Civile Immobilière) : avantages et inconvénients

La SCI ou Société civile immobilière est un outil qui figure parmi les plus appréciés pour gérer son patrimoine immobilier. La SCI est une société, c’est-à-dire une personne morale ayant un statut juridique. Le point sur ses avantages et inconvénients.

Vous avez déjà entendu parler de la SCI mais n’avez pas bien compris quel pouvait être l’intérêt d’une telle structure ? Même si elle présente des limites, les avantages de la Société civile immobilière sont prépondérants : souplesse, fiscalité, gestion du patrimoine…

Qu’est-ce qu’une Société civile immobilière (SCI) ?

Une SCI est un groupement de personnes qui s’unissent pour acheter un bien immobilier en vue d’en tirer profit. Cette structure doit être créée par au moins deux personnes, physiques ou morales. Des statuts déterminent les apports de chaque associé, la dénomination de la société, son capital (aucun minimum), sa durée de vie (maximum 99 ans) ainsi que ses modalités de fonctionnement.

Les avantages de la SCI

La Société civile immobilière ne permet pas d’échapper à tous les impôts mais vous fait profiter d’avantages juridiques et fiscaux.

Tout d’abord, la SCI est idéale si vous souhaitez réaliser des investissements immobiliers à plusieurs. Elle permet effectivement de rassembler des capitaux et moyens pour accroître la capacité financière des associés et ainsi faciliter l’obtention de financements externes. La création d’une telle structure a pour effet de limiter la responsabilité des associés quant aux investissements réalisés.

D’un point de vue fiscal, cet investissement est également intéressant. Par exemple, lorsqu’un associé décide de revendre ses parts après 15 ans de détention, il est exonéré d’impôt sur les plus-values. De plus, si la SCI possède des biens immobiliers mis en location, les intérêts versés et les dépenses consacrées aux travaux réalisés sont déductibles du chiffre d’affaires. Enfin, la création d’une SCI présente des avantages en cas de succession et permet de favoriser le conjoint ou le concubin survivant dans le cadre d’un mariage ou d’un PACS.

Quels sont les inconvénients de la SCI ?

Comme toutes les sociétés, la Société civile immobilière présente certains inconvénients. Il faut d’abord souligner le poids des démarches de création. Rédaction des statuts, publication d’une annonce légale, immatriculation de la société auprès du greffe… Ces démarches contraignantes sont toutefois simplifiées par la procédure en ligne.

Ensuite, la création d’une SCI entraîne le respect de certaines obligations. Il est par exemple obligatoire pour les associés de se réunir chaque année en Assemblée Générale. Cette dernière doit faire l’objet d’un PV consigné dans un registre prévu à cet effet. Les associés optant pour l’IS doivent également tenir une comptabilité rigoureuse pour leur SCI même malgré un faible volume de transactions. La comptabilité doit être transmise au greffe tous les ans. Ce passage obligé constitue donc un inconvénient majeur.

Malgré ses contraintes la SCI reste un investissement intéressant permettant de réaliser des bénéfices significatifs. Il est conseillé de s’informer auprès de professionnels spécialisés pour prendre les meilleures décisions dans le cadre de la création de votre Société civile immobilière.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • 10 conseils pour bien acheter un bien immobilier 10 conseils pour bien acheter un bien immobilier Vous envisagez de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier ? Si cet investissement dans la pierre séduit chaque année de plus en plus de Français en raison de sa fiabilité et de sa...
  • Faut-il ouvrir un PEL quand les taux sont bas ? Faut-il ouvrir un PEL quand les taux sont bas ? Le PEL – Plan épargne logement – est un produit de placement financier qui permet d’épargner de l’argent sans risque et à un taux de rémunération supérieur à celui des produits...
  • Droits de mutation : qu'est-ce que c'est ? Droits de mutation : qu'est-ce que c'est ? Dans le cadre d’une vente immobilière pour un bien neuf, un bien ancien ou un terrain à bâtir, l’acquéreur doit verser le prix fixé au vendeur lors de la signature de l’acte de vente. Mais...
  • Comment fonctionne un syndic de copropriété ? Comment fonctionne un syndic de copropriété ? Propriétaire d’un appartement, vous devez partager certains espaces avec d’autres propriétaires, tels que le hall d’entrée ou les escaliers, mais aussi des commodités et services...