Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Retraite > Départ en retraite avant 62 ans : pour qui, quand, comment ?

Départ en retraite avant 62 ans : pour qui, quand, comment ?

Départ en retraite avant 62 ans : pour qui, quand, comment ?

Depuis 2010, l’âge légal du départ à la retraite est fixé à 62 ans. En conséquence, toute personne peut quitter la vie active à cet âge si elle le souhaite, à taux plein si elle a validé suffisamment de trimestres et avec une décote s’il manque un certain nombre de trimestres cotisés. Toutefois, dans certains cas exceptionnels, il est possible de prendre sa retraite avant l’âge de 62 ans. Dans quels contextes ? Comment s’y prendre ? Faisons le point dans ce dossier.

Dans quels cas peut-on prendre sa retraite avant 62 ans ?

En principe et depuis 2010, l’âge minimal pour partir à la retraite est fixé par la loi à 62 ans. Toutefois, il existe plusieurs dispositifs qui permettent de quitter la vie active avant cet âge légal, à taux plein ou non. Mais pour ce faire, c’est aux concernés de se manifester auprès de leur caisse de retraite.

La carrière longue

Le fait de disposer d’une carrière longue peut permettre de partir à la retraite dès l’âge de 60 ans à taux plein. Pour cela, il faut avoir commencé à travailler avant l’âge de 20 ans et remplir les conditions suivantes :

  • il faut pouvoir totaliser un minimum de cinq trimestres avant la fin de l’année civile qui correspond au 20e anniversaire du travailleur, ou quatre trimestres si ce dernier est né au cours du dernier trimestre de l’année ;
  • il faut pouvoir réunir un nombre minimal de trimestres cotisés qui varie selon l’année de naissance.

Il convient toutefois de souligner que le fait de prendre sa retraite pour carrière longue soumet le travailleur à une minoration appliquée par l’AGIRC-ARRCO de 10 % sur sa pension de retraite pendant les trois premières années. Pour éviter cette minoration, le travailleur peut cependant travailler une année de plus et ne prendre sa retraite qu’à l’âge de 61 ans.

Le handicap

Lorsqu’un travailleur a travaillé plusieurs années avec un handicap, il peut prétendre à un départ à la retraite dès l’âge de 55 ans. Toutefois, il faut, là encore, remplir certaines conditions :

  • il est obligatoire que le taux d’incapacité soit évalué à un minimum de 50 % pendant la durée imposée par la caisse de retraite ;
  • il faut pouvoir justifier d’un certain taux de handicap pendant un certain nombre de trimestres ;
  • le travailleur doit avoir travaillé et cotisé un certain nombre de trimestres au cours desquels il doit pouvoir justifier d’un certain taux de handicap.

Dans ce cas, lorsque le travailleur sollicite un départ à la retraite anticipé pour handicap, la minoration de l’AGRIC-ARRCO n’est pas appliquée.

Une incapacité permanente

Il est possible de partir à la retraite dès l’âge de 60 ans si le travailleur peut justifier d’une incapacité permanente qui résulte d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle. Les conditions à respecter dans ce cas sont les suivantes :

  • il faut justifier d’un taux d’incapacité d’un minimum de 20 % ;
  • dans le cas où le taux d’incapacité est évalué entre 10 % et 20 %, le travailleur doit pouvoir justifier d’une exposition d’une durée minimale de 17 ans à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels.

Il faut savoir que la requête du travailleur peut être soumise à l’approbation d’une commission spécifique qui va contrôler le fait que l’incapacité découle bien de l’activité professionnelle du demandeur.

Le bénéfice de l’allocation des travailleurs de l’amiante

Il est possible de partir à la retraite dès l’âge de 60 ans à taux plein si le travailleur a bénéficié de l’allocation des travailleurs de l’amiante. Toutefois, pour ce faire, il doit justifier d’une cotisation qui correspond au nombre de trimestres exigés pour un départ à la retraite à l’âge de 62 ans.

L’usage du compte professionnel de prévention

Un travailleur qui a été exposé au cours de sa carrière professionnelle à certains facteurs de risques se voit crédité d’un certain nombre de points sur son compte professionnel de prévention (CPP) qui peuvent être convertis en trimestres. Un maximum de 100 points peut être accordé, mais seuls 80 d’entre eux peuvent ainsi être transformés afin de gagner jusqu’à huit trimestres. Ainsi, ces points permettent de partir à la retraite dès l’âge de 60 ans à taux plein, au lieu de 62 ans.

Les régimes spéciaux

Un salarié qui a effectué une carrière relevant des régimes dits spéciaux peut bénéficier d’un départ anticipé à la retraite. Ainsi, parmi d’autres exemples, les salariés appartenant au régime des Mines peuvent partir à la retraite dès 50 ans, alors que les salariés de la SNCF et de la RATP devront attendre l’âge de 52 ans et les salariés de la Banque de France l’âge de 57 ans.

Comment partir à la retraite avant l’âge légal de 62 ans ?

Si vous répondez aux conditions susnommées, vous pouvez partir à la retraite avant l’âge légal de 62 ans et à taux plein – sauf certaines conditions. Il vous faut pour ce faire prendre contact avec votre caisse de retraite afin d’entamer les démarches qui s’imposent. En revanche, en raison de la lenteur du processus, mieux vaut y réfléchir plusieurs années avant le passage à la retraite et initier ce contact au moins un an avant la date de départ envisagée.

Si vous ne répondez pas aux critères susmentionnés, vous ne pourrez partir à la retraite avant l’âge de 62 ans en bénéficiant d’un taux plein. Si vous souhaitez tout de même quitter la vie active avant 62 ans, vous devrez atteindre l’âge légal pour percevoir votre pension de retraite, ce qui va vous contraindre à vivre jusqu’à cette date sans salaire ni pension, mais avec le fruit de votre épargne.

Si vous prenez votre retraite à l’âge de 62 ans sans avoir cumulé suffisamment de trimestres d’activité, le montant de votre pension sera soumis à une décote. Pour éviter celle-ci, vous devrez continuer à travailler et à cotiser le nombre de trimestres manquants pour bénéficier d’un taux plein. Précisons que le nombre de trimestres à valider est déterminé par votre année de naissance.

La possibilité de racheter des trimestres

Tout actif qui souhaite prendre sa retraite à l’âge légal de 62 ans, mais qui ne disposerait pas du nombre de trimestres cotisés exigés au regard de son année de naissance peut racheter un certain nombre de trimestres pour partir à taux plein et ainsi éviter de subir une décote.

En effet, il est possible de racheter jusqu’à 12 trimestres, une possibilité notamment accordée aux étudiants que leurs années d’études ont contraints à débuter leur vie professionnelle plus tardivement.

Il faut tout de même savoir que ce type de rachat est coûteux, et d’autant plus onéreux que les années passent. Ainsi, racheter un trimestre coûte bien moins cher en début de vie active qu’à l’approche de la retraite. L’option de rachat dudit trimestre peut également influencer le prix à verser, de même que les revenus professionnels de la personne concernée. Toutefois, soulignons que ce type de rachat peut être déduit des revenus imposables.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Retraite moyenne en France : les chiffres clés Retraite moyenne en France : les chiffres clés En France, l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans depuis 2010, sauf exception. Les chiffres liés à la situation de la retraite sont régulièrement analysés par de nombreux...
  • 14 idées pour se faire un complément de retraite 14 idées pour se faire un complément de retraite Vous êtes retraité ou vous allez bientôt le devenir et vous envisagez de bénéficier d’un complément de revenus pour votre retraite ? Quels que soient vos motifs, sachez qu’il existe...
  • Régimes spéciaux de retraite : de quoi parle-t-on ? Régimes spéciaux de retraite : de quoi parle-t-on ? Lorsque l’on parle de la retraite, on l’évoque le plus souvent de manière globale en reprenant les grands principes qui constituent le régime général. Pourtant, il existe bien plus de...
  • Comment calculer le montant de sa retraite ? Comment calculer le montant de sa retraite ? Lorsque le moment de la retraite approche, nombreux sont les actifs à se questionner sur les montants qu’ils percevront. En effet, la pension de retraite est un sujet sensible puisque chacun sait...