Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Crédits > Rachat de Crédits : comparateur et simulation gratuite > Eviter le découvert bancaire : 5 stratégies à étudier

Eviter le découvert bancaire : 5 stratégies à étudier

Eviter le découvert bancaire : 5 stratégies à étudier

Dépense imprévue, baisse de revenu… Le risque de découvert bancaire n’est jamais loin. Des solutions simples et efficaces existent.

Plus d’un tiers des Français se déclarent être à découvert au moins une fois par mois, selon une récente étude. Même s’il devient difficile d’échapper au découvert bancaire, quelques astuces permettent de l’éviter ou de limiter les frais. Voici les stratégies à étudier.

1 - Surveiller ses comptes

Le découvert bancaire est une situation exceptionnelle qui peut survenir suite à une baisse de revenus ponctuelle ou une dépense imprévue. Concrètement, il correspond à un solde négatif ou débiteur du compte. Dans cette situation, la banque peut continuer à le faire fonctionner en autorisant les prélèvements alors que la provision est insuffisante. A chaque utilisation de découvert, l’établissement prélève des agios ou intérêts débiteurs.

Pour ne pas avoir à régler de frais conséquents, mieux vaut éviter autant que possible les découverts non autorisés. Cela suppose de vérifier au maximum ses dépenses. Les applications mobiles et sites Internet des banques offrent cette possibilité en laissant le choix à l’épargnant d’effectuer lui-même ses virements pour réapprovisionner son compte courant. D’autres applications telles que Bankin permettent de calculer ses dépenses en fonction de différentes catégories (alimentation, logement, loisirs…) et aident les utilisateurs à déterminer celles qui ne leur sont pas utiles.

2 - Limiter ses dépenses

Si les dépenses sont supérieures aux revenus, entraînant alors une situation de découvert bancaire, la solution peut être de réduire ses dépenses mensuelles. Cela passe par la résiliation de certains abonnements inutiles ou superflus, le changement d’organisme (banque, fournisseur d’électricité, assureur…) afin d’opter pour des formules moins chères, ou encore par la modification temporaire de ses habitudes de consommation.

La clé pour réduire ses dépenses est ainsi de chercher à faire baisser la facture, même s’il ne s’agit que de quelques euros, dans tous les domaines.

3 - Recourir au rachat de crédit

Le rachat de crédit est une autre solution à envisager pour éviter le découvert bancaire. Elle consiste à rassembler au sein d’un même contrat plusieurs crédits immobiliers et/ou à la consommation dans l’objectif de n’avoir plus qu’une seule mensualité réduite à payer auprès d’un unique interlocuteur. La nouvelle mensualité obtenue dans le cadre du regroupement de crédits, dont la réduction peut atteindre jusqu’à 60 %, est calculée sur la capacité réelle de remboursement et permet de réduire l’ensemble de la charge mensuelle des remboursements des crédits en cours ainsi que de financer un besoin de trésorerie (généralement limité à 15 à 20 % du montant du rachat de crédit). Le rachat de crédit offre d’autres avantages à l’emprunteur : une simplification de la gestion de son budget ; la possibilité de garder la même banque en mettant simplement en place un prélèvement mensuel sur le compte courant ; une solution adaptée à tous les profils (propriétaires comme locataires, actifs ou sans emploi, dans le secteur public ou privé).

Faire une demande de rachat de crédit est relativement simple. Avant toute chose, il est conseillé de faire une étude approfondie et personnalisée de ce projet en remplissant un formulaire en ligne. Cela permet d’être recontacté dans les 24 heures par un conseiller spécialisé qui proposera un accompagnement jusqu’à la mise en place effective du regroupement de crédits. Après avoir réalisé cette étude, l’organisme de rachat de crédit ou le courtier sera en mesure d’orienter le demandeur vers des solutions claires et adaptées à ses besoins. L’emprunteur devra ensuite fournir une liste précise de pièces justificatives pour constituer son dossier et faciliter l’acceptation. Une fois le dossier validé et l’offre de regroupement de crédits signée, l’établissement pourra rembourser les anciens crédits souscrits auprès des créanciers et éditer la nouvelle offre de prêt.

Evidemment, le rachat de crédit ne s’adresse qu’aux personnes ayant plusieurs crédits en cours de remboursement, qu’il s’agisse de prêts immo ou conso, et qui souhaitent améliorer la gestion de leur budget en évitant notamment une situation de découvert bancaire.

4 - Demander un dossier de « fragilité financière »

Plusieurs dispositifs permettent de soulager les personnes qui sont en situation de « fragilité financière », c’est-à-dire celles qui, au cours d’un même mois, cumulent 5 irrégularités ou incidents de paiement ; sont inscrites pendant 3 mois consécutifs au Fichier central des chèques (FCC) ; ont un dossier de surendettement en cours de traitement à la Banque de France. Les personnes concernées bénéficient d’un plafonnement de leurs frais bancaires et de la possibilité de souscrire à une offre spécifique incluant les services bancaires de base.

Si leurs clients remplissent les conditions précitées, les banques ont l’obligation de leur proposer l’offre bancaire spécifique par écrit quel qu’en soit le support. Il est aussi possible de consulter la rubrique « offres groupées de services » de l’établissement bancaire concerné ou d’interroger directement son conseiller pour avoir plus de détails sur l’offre en question.

5 - Demander une carte à débit immédiat

La carte à débit immédiat implique que toute transaction réalisée par son intermédiaire fait l’objet d’une inscription très rapide, sous 24 à 48 heures, sur le relevé de compte. La somme nécessaire est prélevée et le nouveau solde s’affiche, qu’il s’agisse d’un simple retrait à un distributeur de billets ou d’un achat réglé par carte en magasin. En optant pour une carte à débit immédiat, les épargnants peuvent suivre plus facilement leurs opérations et ainsi éviter d’être à découvert.

La carte à débit différé prévoit une date spécifique dans le mois pour l’intégralité des paiements par carte. Les retraits aux distributeurs de billets continuent, quant à eux, à être prélevés immédiatement sur le compte bancaire. Ce type de carte est souple, modulable mais aussi moins transparent et pratique que la carte à débit immédiat.

Si vous avez un doute quant au type de carte bancaire à choisir en fonction de votre profil, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre banquier.

Vous connaissez désormais les 5 pistes à privilégier pour éviter le découvert bancaire et ne pas avoir à payer de pénalités importantes auprès de la banque.

 
 

Simulateur Rachat de Crédit
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Peut-on faire un rachat de crédit après 1 an ? Peut-on faire un rachat de crédit après 1 an ? Le rachat de crédit représente l’un des principaux produits d’appel des banques et de leurs intermédiaires. Peut-on mettre en place cette opération après 1 an ?Simulateur Rachat de Crédit !...
  • Déchéance du terme et rachat de crédit Déchéance du terme et rachat de crédit Après plusieurs mensualités de crédit impayées, la banque peut prononcer la déchéance du terme et réclamer le remboursement de la totalité du prêt.Simulateur Rachat de Crédit ! Gratuit et...