Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Finance > Crédit > Rachat de crédit : comment faire accepter son dossier ?

Rachat de crédit : comment faire accepter son dossier ?

Trouver un organisme de rachat de crédit qui accepte sa demande de financement n’est pas toujours chose facile. Il est nécessaire que votre dossier soit le plus complet possible. Il peut aussi être judicieux de faire jouer la concurrence.

Rachat de crédit : comment faire accepter son dossier ?

Le rachat de crédit est une opération financière par laquelle un établissement bancaire rachète vos crédits auprès de vos créanciers. Cette démarche permet ainsi de regrouper les crédits contractés, réduire ses mensualités mais aussi abaisser son taux d’endettement. Au lieu d’effectuer des versements à plusieurs organismes de crédit, l’emprunteur n’aura plus qu’un seul versement régulier à émettre à destination d’un unique créancier (voir ici les bonnes raisons de faire appel au rachat de crédit). Mais avant cela, encore faut-il que votre dossier soit accepté par la banque ou l’intermédiaire financier.

Les principaux critères à prendre en compte pour votre demande de rachat de crédit

Avant de soumettre votre dossier à la banque, il est indispensable de connaître les critères d’acceptation du rachat de crédit. En effet, ces derniers déterminent à eux seuls la faisabilité d’un regroupement de prêts.

La situation de l’emprunteur est le premier élément pris en compte suite à votre demande de rachat de crédit. L’emprunteur doit être obligatoirement majeur et ne pas être frappé d’une incapacité ou d’une perte de ses droits civiques. De manière générale, sont exclus des rachats de crédit : les salariés du secteur privé en CDD, en période d’essai ou en arrêt maladie, les commerçants, artisans, professions libérales, intermittents du spectacle exerçant depuis moins de trois ans, les personnes bénéficiant d’un plan de surendettement. Certains dérogent toutefois à la règle en tenant compte du reste à vivre. Celui-ci permet de déterminer si le ménage demandeur peut financièrement assumer la charge du crédit après avoir réglé ses dépenses courantes.

L’organisme de crédit s’appuie ensuite sur des critères de solvabilité. Le taux d’endettement est un des principaux critères pris en compte. Si le seuil d’endettement peut varier fortement d’un établissement à l’autre, il est actuellement très rare de trouver un prêteur qui accepte un endettement supérieur à 40 %. Les organismes de crédit privilégient effectivement les dossiers des emprunteurs percevant des revenus stables et relativement élevés. Pour cette raison, vos dernières fiches de paie vous seront généralement demandées.

Par ailleurs, il ne faut pas écarter le nombre de crédits existant lors de votre demande. Généralement, moins un couple a de crédits en cours, plus son profil est bon pour les banques. Les demandeurs qui ont souscrit plus de 7 ou 8 crédits se verront quant à eux appliquer un taux moins intéressant, une durée moins longue et des conditions globalement moins avantageuses.

Enfin, les établissements de crédit étudient également de très près le comportement bancaire des emprunteurs. Vous devrez notamment fournir vos trois derniers relevés de compte. L’organisme s’assurera que tous vos prêts sont bien déclarés et vérifiera vos antécédents de paiement. En cas d’incident de paiement caractérisé, l’emprunteur est inscrit au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP), il lui sera difficile de négocier un rachat de crédit.

Quels sont les motifs de refus d’un rachat de crédit ?

Il peut malheureusement arriver que votre demande de rachat de crédit soit refusée. La raison la plus fréquente est l’absence de solution adaptée aux besoins réels de l’emprunteur. La première chose à faire en cas de refus est de demander des explications détaillées à la banque pour en connaître la cause. Cependant, celle-ci n’est pas obligée de se justifier. Les raisons qui peuvent entraîner un refus de rachat de crédit sont nombreuses. Il s’agit le plus souvent d’un fichage au FICP, d’un fichage au Fichier central des chèques (FCC), d’une situation financière trop mauvaise, d’un conflit avec l’organisme prêteur, d’une incompatibilité avec les critères d’admission, ces derniers pouvant porter sur l’âge ou encore la situation personnelle de l’emprunteur.

Que faire après un refus de rachat de crédit ?

Il est important de savoir que lorsque votre dossier est rejeté, le prêteur n’est pas en droit de vous facturer les frais de rachat de crédit, conformément à la loi MURCEF du 11 décembre 2001. Si la banque vous facture des frais pour le dossier de demande de rachat, il convient d’en demander le remboursement.

Après un refus de rachat de crédit, plusieurs solutions s’offrent à vous. Si votre taux d’endettement est excessif, supérieur à 33 %, il est conseillé de déposer un dossier devant une commission de surendettement qui sera en mesure de vous proposer un plan de redressement. Les personnes qui font face à un refus de rachat de crédit en raison de leur fichage auprès de la Banque de France devront régulariser leur situation financière. Lorsque l’établissement aura réceptionné les fonds, l’emprunteur ne sera plus fiché dans les deux mois qui suivent ses remboursements.

Faire face à un refus de rachat de prêt n’est pas une fatalité. En effet, l’acceptation de votre dossier dépend de plusieurs critères qui évoluent et diffèrent selon les banques. De même, si votre situation professionnelle change, vous pourrez toujours faire une nouvelle demande de rachat de crédit. Dans ce cas, il y a plus de chances pour que l’organisme qui avait précédemment prononcé un refus accepte votre nouvelle demande.

Augmenter ses chances de faire accepter son dossier en faisant jouer la concurrence

En tout état de cause, il est recommandé de faire attention au choix de l’organisme qui va procéder au rachat de crédit car certains facturent des frais de remboursement particulièrement élevés. Pour être sûr de faire le bon choix, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de rachat de crédit en ligne gratuit et sans engagement. Selon le site utilisé, vous pourrez bénéficier d’un accompagnement tout au long de votre projet, du montage de votre dossier jusqu’à la signature de l’offre. Cet outil s’utilise très simplement, en remplissant un formulaire rapide comportant des questions relatives à vos crédits, votre patrimoine, votre situation professionnelle, votre situation personnelle ou encore votre identité. Une réponse vous est généralement apportée sous 24 heures. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à choisir parmi les meilleures offres proposées.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 5y6GuC

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers