Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Conseils > Comment gérer son budget familial au quotidien ? 4 trucs et astuces

Comment gérer son budget familial au quotidien ? 4 trucs et astuces

Comment gérer son budget familial au quotidien ? 4 trucs et astuces

Gérer son budget familial au quotidien peut être difficile lorsque l’équilibre entre les revenus et les dépenses s’avère relativement précaire. Or, pour vivre décemment, en particulier lorsqu’il faut subvenir aux besoins d’une famille, gérer son budget est essentiel et nécessite une certaine organisation bien établie. En effet, il faut pouvoir disposer du nécessaire pour assurer le quotidien, mais aussi pour faire face aux coups durs. Voici nos 4 trucs et astuces pour y parvenir.

N°1 : On fait le bilan des revenus et des dépenses

Cette première étape est indispensable. En effet, il n’est pas possible d’envisager de gérer convenablement le budget familial si les revenus et les dépenses restent flous. Il est impératif de les lister clairement en formant des tableaux complets et récapitulatifs.

Les revenus

En matière de revenus, formez une colonne qui recense l’ensemble de vos entrées d’argent. Pour une lecture plus claire et un meilleur suivi, vous pouvez dissocier les revenus fixes des revenus ponctuels ou variables. Salaires, allocations, rente, pension… notez tout ce que vous percevez chaque mois.

Faites ensuite le total de la somme de vos divers revenus mensuels pour connaître l’entrée d’argent sur laquelle vous pouvez compter chaque mois.

Les dépenses

Pour comptabiliser vos dépenses, nous vous conseillons de les classer en trois catégories.

  • Les dépenses fixes et incompressibles : parmi ces dépenses figurent toutes celles dont vous ne pouvez éviter le paiement chaque mois. Il s’agit par exemple de votre loyer, du remboursement de vos crédits, de vos impôts, de vos frais d’assurance ou de mutuelle santé, de vos dépenses pour la cantine de vos enfants, de vos factures d’électricité ou d’eau, de vos abonnements internet et autres, etc. En somme, il s’agit de tous les prélèvements et paiements fixes qui vous sont exigés chaque mois.
  • Les dépenses variables : les dépenses variables sont des dépenses nécessaires qui peuvent être ajustées à la hausse ou à la baisse chaque mois en fonction de vos besoins. Il s’agit par exemple de vos frais d’essence, d’alimentation, d’habillement, d’équipements divers pour le foyer, de certains loisirs, etc.
  • Les dépenses superflues : ces dépenses exceptionnelles concernent les événements plus rares que vous pouvez partager dans le cadre familial. Il peut s’agir par exemple de sorties en famille, d’activités de loisir ou de sport, de repas au restaurant, d’entrées dans un parc d’attraction, d’une location de vacances, etc.

Pour y voir plus clair, il vous faut pouvoir additionner le total fixe ou moyen de vos dépenses par mois (ou par an pour les dépenses superflues si tel est le cas) pour chacune des catégories. Vous pourrez ainsi mieux observer la différence entre vos revenus et vos dépenses obligatoires, nécessaires et exceptionnelles. Une fois ce tableau clairement établi, vous pouvez passer à l’étape suivante.

N°2 : On se construit un budget prévisionnel

Pour mieux gérer votre budget familial, il vous faut établir votre budget prévisionnel. Vous y verrez ainsi plus clair, vous vous rendrez également mieux compte de vos dépenses réelles et de vos besoins, et il vous sera plus facile d’ajuster le tout pour trouver le bon équilibre.

Vous connaissez le montant mensuel de vos revenus et le montant de vos dépenses fixes et incompressibles. Nous vous conseillons de déduire ce dernier du premier pour connaitre le montant qu’il vous reste chaque mois pour le reste de vos dépenses. C’est sur ce montant qu’il vous faudra établir votre budget prévisionnel. En effet, celui-ci ne pourra comprendre que les dépenses ajustables et non les dépenses fixes, puisque vous n’aurez aucune influence sur ces dernières.

Le budget prévisionnel vous est utile pour mieux anticiper vos dépenses quotidiennes et à venir. Pour un meilleur équilibre au sein de la famille, nous vous proposons de fonctionner par enveloppes budgétaires.

Si vous constatez par exemple que le budget que vous consacrez à vos achats alimentaires représente 25 % de vos dépenses, à vous de dédier chaque mois cette somme à cette catégorie d’achats et de vous y tenir lorsque vous ferez vos courses.

Vous pouvez par exemple prévoir un certain pourcentage de votre budget aux activités de vos enfants. Ceci peut comprendre leurs activités extrascolaires, leurs sorties avec leurs copains et copines, l’achat de jouets et jeux, etc.

Vous pouvez également prévoir un budget pour vos loisirs en famille, notamment les sorties au restaurant, au cinéma, dans un parc d’attractions ou aquatique, un week-end de vacances, etc.

Enfin, conservez toujours, si vous le pouvez, un petit pourcentage de votre budget de côté. Quel que soit le montant de cette somme, essayez de vous y tenir et placez-le, si possible, sur un livret d’épargne. Cette somme doit toutefois vous être accessible pour pouvoir faire face à un coup dur. En effet, personne n’est à l’abri d’une panne de voiture ou d’un appareil ménager, ou encore de toute autre forme de dépense inattendue et nécessaire. Si vous n’avez pas besoin de dépenser cette somme certains mois, elle sera placée de côté pour vos besoins ultérieurs et elle pourra vous rapporter quelques intérêts au fil des mois.

Cette organisation par enveloppes budgétaires peut sembler complexe et contraignante. Pourtant, une fois mise en place, elle s’avère plus simple à gérer au quotidien. Elle vous permet d’y voir plus clair dans vos dépenses et de mieux anticiper certains achats indispensables.

N°3 : On suit son budget !

Bien entendu, vous avez le droit de vous tromper lorsque vous établissez votre budget prévisionnel. Si vous constatez que vous avez sous-estimé ou surestimé une catégorie de dépenses, vous pouvez réfléchir à un autre équilibre en réajustant le tout ou une partie. Et si, par ce biais, vous parvenez à vous dégager quelques économies par mois, c’est l’occasion de placer cet argent sur un livret d’épargne à la fin du mois ou au début du mois suivant, une fois toutes vos dépenses effectuées !

Chaque famille a son propre fonctionnement, ses propres besoins et ses propres habitudes. Établir un budget ne doit pas vous obliger à tout bouleverser. La plupart du temps, c’est une aide pour mieux gérer son argent au quotidien. Néanmoins, dans certaines situations, cela exige un certain remaniement des dépenses.

Nous vous conseillons de faire un premier bilan après trois mois de suivi de votre budget prévisionnel. Si vous constatez de forts écarts avec la réalité, n’hésitez pas à intervenir avant cependant. Néanmoins, après un trimestre, vous pouvez plus facilement vous rendre compte de la viabilité d’un tel plan. Pour certaines familles, lister scrupuleusement et suivre chaque entrée et sortie d’argent est une grande aide pendant ces trois mois. En effet, nous avons tous tendance à prendre en compte les grandes dépenses classiques, mais à oublier certains achats ponctuels et superflus (un magazine, un sachet de bonbons pour les enfants, une petite viennoiserie, une belle écharpe vue dans une vitrine, etc.). Ces petites dépenses peuvent impacter un budget familial déjà serré si l’on n’y prête pas attention.

En France, on constate que la majorité des ménages consacrent 45 % de leur budget à leurs dépenses fixes et incompressibles, 30 % à leurs dépenses variables, 10 % aux loisirs en famille et environ 15 % à leur épargne. Bien entendu, vous êtes libre de répartir les catégories et leurs taux comme bon vous semble en fonction de vos revenus et de vos besoins.

N°4 : On s’aide des bons outils et on adopte les bons gestes

Pour mieux gérer son budget au quotidien, il est indispensable d’adopter les bons gestes et il est possible de s’aider de certains outils.

Les bons gestes

  • Consultez vos comptes régulièrement. Vous constaterez ainsi plus aisément vos dépenses, notamment celles qui sont les plus inattendues.
  • Chacun doit contribuer à l’équilibre et à la gestion du budget familial. Évitez de ne laisser qu’une personne en charge de cette gestion pour permettre à chacun de participer au fonctionnement global de la famille.
  • Si possible, prévoyez vos menus de la semaine à l’avance pour éviter les dépenses superflues. En effet, en parcourant les rayons des magasins et des grandes surfaces, nous sommes toujours tentés d’acheter des choses dont nous n’avons pas vraiment besoin. Sinon, vous pouvez également faire vos courses en ligne pour réduire cette tentation.
  • Selon votre schéma familial, essayez de centraliser les dépenses. N’hésitez pas à ouvrir un compte joint sur lequel chacun contribue pour participer aux dépenses de la famille et mieux gérer le tout sans déséquilibre.

Les bons outils

  • Anticipez au maximum vos achats et essayez de surveiller les bonnes affaires en boutique ou en ligne. Vous pourrez ainsi économiser quelques euros. Attention toutefois aux fausses promotions !
  • N’hésitez pas à souscrire à certains programmes fidélité gratuits qui vous permettent de gagner des points ou des euros au fil de vos achats.
  • Certaines applications vous aident à gérer votre budget et à faire des économies. Profitez-en !
  • Tournez-vous parfois vers le marché de l’occasion pour réduire vos dépenses. Il y a d’excellentes affaires à faire !
 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Délai de forclusion : qu'est-ce que c'est ? Délai de forclusion : qu'est-ce que c'est ? Dans le cadre d’un crédit, le délai de forclusion est une période au cours de laquelle les deux parties (le prêteur et l’emprunteur) peuvent faire valoir leurs droits respectifs. À l’issue...
  • Déchéance du terme : qu'est-ce que c'est ? Déchéance du terme : qu'est-ce que c'est ? La déchéance du terme est une procédure enclenchée par la banque lorsqu’un emprunteur ne s’acquitte pas de ses dettes. En effet, dans le cadre d’un crédit, l’emprunteur s’engage à...