Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Conseils > Livret A : fonctionnement, plafond, intérêt

Livret A : fonctionnement, plafond, intérêt

Livret A : fonctionnement, plafond, intérêt

Le livret A est un compte d’épargne qui demeure très populaire en France. Gratuit, non soumis à l’impôt sur le revenu, accessible en permanence, il présente bien des avantages, raison pour laquelle plus de 75 % des Français en possèdent un pour un encours total de plus de 340 milliards d’euros en 2021. Mais alors, quelles sont les caractéristiques du livret A ? Comment fonctionne-t-il ? Quel est son plafond ? Quel taux d’intérêt ? Faisons le point.

Qu’est-ce qu’un livret A ? Quelles caractéristiques ?

Le livret A est un compte épargne classique et rémunéré proposé par l’ensemble des banques françaises. L’État fixe le taux de ses intérêts, le montant de son plafond et la qualité de ses détenteurs. Il a pour avantage d’être gratuit, de ne pas être soumis à l’imposition et de permettre une disponibilité des fonds à tout moment sans frais. Il peut être cumulé en outre avec un autre livret d’épargne (livret Jeune, LDD, etc.).

En revanche, il n’est pas possible de posséder plus d’un livret A par individu et il n’est pas transférable. En conséquence, si le détenteur d’un livret A souhaite changer de banque, il devra clôturer son livret A et en souscrire un autre une fois la clôture effective. Dans ce cas, en cas de dépassement du plafond en raison des intérêts acquis, ces fonds supplémentaires devront être placés sur un autre support puisqu’ils ne seront pas versables sur le nouveau livret A.

Quel plafond pour le livret A ?

Le plafond du livret A actuellement en vigueur a été fixé le 1er janvier 2013. Il s’élève à 22 950 euros. Néanmoins, près de 10 % de ces livrets d’épargne dépassent le plafond autorisé par la capitalisation des intérêts générés.

Quelle fiscalité pour le livret A ?

Le livret A est entièrement défiscalisé. En conséquence, les intérêts générés ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux. Il n’est donc pas nécessaire de les mentionner dans la déclaration annuelle d’imposition.

Quel est le taux d’intérêt du livret A ? Comment sont-ils calculés ?

Le taux d’intérêt du livret A est révisé deux fois par an, aux mois de février et d’août. Il est actuellement fixé à 0,5 %.

Pour l’épargnant, les intérêts de son livret A sont calculés deux fois par mois, le 1er et le 16, tous les mois de l’année. La date de la valeur qui est prise en compte pour effectuer ce calcul est variable en fonction de l’opération, c’est-à-dire d’un dépôt ou d’un retrait.

  • Pour le dépôt, la date prise en compte pour le calcul des intérêts est le 16 (pour les dépôts jusqu’au 15 du mois courant) et le 1er du mois suivant (pour les dépôts à partir de 16 du mois courant). Pour générer des intérêts, les dépôts doivent être effectués par quinzaine entière.
  • Pour le retrait, la date prise en compte pour le calcul des intérêts est le dernier jour du mois précédent (pour les retraits jusqu’au 15 du mois courant) et le 15 (pour les retraits à partir de 16 du mois courant).

Tous les 31 décembre, les intérêts acquis au cours de l’année se cumulent au capital déjà épargné et contribueront à générer de nouveaux intérêts l’année suivante.

Qui peut ouvrir un livret A ?

Le livret A est un produit d’épargne proposé par toutes les banques, ayant pignon sur rue ou en ligne. Il suffit de signer une convention avec l’État pour proposer ce type de produit. Cependant, une banque peut refuser une ouverture, excepté La Banque Postale, la seule banque contrainte d’ouvrir ce type de placement pour « toute personne […] qui en fait la demande ».

Ainsi, l’ouverture d’un livret A est facile. La condition est de n’en avoir qu’un seul par personne. Hormis ce point, toute personne peut en ouvrir un, qu’elle soit majeure ou mineure. Il suffit pour l’ouverture de déposer un montant minimal de 10 euros pour les banques et de 1,50 euro pour La Banque Postale qui fait à nouveau figure d’exception. Par la suite, les montants et les retraits sont effectués en toute liberté.

L’ouverture d’un livret A est accessible aux personnes mineures sans représentant légal, mais elles ne peuvent retirer de l’argent avant l’âge de 16 ans, sauf en cas d’opposition du représentant légal.

Le nombre de livrets A étant limité à un seul par personne, les banques sont systématiquement obligées de vérifier que la personne en demande ne dispose pas déjà d’un livret A dans une autre enseigne. Pour ouvrir un tel livret dans une autre banque, il faut donc au préalable clôturer le précédent livret A souscrit et demander ensuite l’autorisation d’en ouvrir un nouveau. Ces opérations qui consistent à clôturer et à ouvrir un livret A sont gratuites et faciles à mettre en place puisqu’il suffit d’informer les banques concernées par l’envoi d’un courrier ou par une demande au guichet.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers