Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Finance > Rachat de crédits > Au chômage, ai-je le droit au rachat de crédit ?

Au chômage, ai-je le droit au rachat de crédit ?

Le chômage entraîne dans la plupart des cas une baisse de revenus pour l’emprunteur qui a souscrit un ou plusieurs prêts. Ainsi, la capacité de remboursement ne sera plus la même pouvant rapidement aboutir à des incidents de paiement voire même au surendettement. Le souscripteur doit alors réagir rapidement.

Le rachat de crédit est une solution efficace pour rééquilibrer ses finances impactées par la perte d’emploi et pouvoir assurer à nouveau le paiement des dépenses quotidiennes. Explications.

Recourir au rachat de crédit en situation de chômage

Le rachat de crédit permet de regrouper l’ensemble de vos dettes en une seule afin d’alléger vos mensualités. Il correspond à la souscription d’un nouvel emprunt. Ainsi, les banques devront s’assurer de votre capacité à honorer vos engagements.

Si vous êtes au chômage et percevez des revenus mensuels constitués d’allocations, cela ne sera pas suffisant pour le prêteur. Votre chance réside alors dans la situation de votre conjoint, s’il est en CDI et perçoit un salaire suffisamment élevé pour assumer les mensualités. Si vous êtes sans emploi et approchez de la retraite, un rachat de crédit pourra éventuellement vous être accordé, à condition que le montant de votre future retraite soit suffisant pour rembourser l’emprunt sans difficulté.

En quoi consiste le rachat de crédit pour les personnes au chômage ?

Les banques vous feront une proposition de rachat de crédit en tenant compte du salaire existant dans le couple, sachant que les indemnités de chômage ne sont pas intégrées à ce calcul. La Commission de surendettement peut être saisie lorsque l’emprunteur n’est pas en mesure de racheter l’ensemble des crédits contractés.

Dans le cadre de cette opération, le regroupement partiel de ses crédits est déconseillé. Effectivement, le rachat de vos crédits doit permettre l’atteinte d’un seuil d’endettement de 35 % voire 40 % en cas de reste à vivre important.

Ainsi, en cas de chômage et avant de saisir la Commission de surendettement, quelques pistes peuvent être envisagées et notamment l’hypothèque si vous êtes propriétaire ou encore la désignation d’un garant.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : TLk8bK

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Le rachat de crédit immobilier sans justificatif Le rachat de crédit immobilier sans justificatif De nombreux emprunteurs recourent au rachat de crédit immobilier pour réduire le montant de leurs charges de remboursement. Cependant, est-il nécessaire de fournir certains justificatifs pour...
  • Rachat de crédit qui accepte facilement Rachat de crédit qui accepte facilement Un rachat de crédit nécessite de réaliser une demande auprès d’un organisme spécialisé ou d’une banque, une demande qui entraine forcément l’instruction d’un dossier avec des...