Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Finance > Défiscalisation > A partir de quel niveau d’impôts peut-on commencer à défiscaliser ?

A partir de quel niveau d’impôts peut-on commencer à défiscaliser ?

Face à une fiscalité de plus en plus contraignante, les contribuables peuvent recourir à un certain nombre de dispositifs légaux pour alléger leur charge fiscale. Contrairement aux idées reçues, ces derniers ne sont pas toujours réservés aux contribuables les plus aisés.

Si la défiscalisation est accessible à tous les contribuables, pour de nombreux dispositifs, la contrepartie de l’avantage fiscale est un investissement.

Un placement avant tout

La défiscalisation nécessite de prendre en compte un certain nombre de paramètres, notamment les objectifs fiscaux et patrimoniaux. Si cette pratique est d’abord employée pour alléger la fiscalité du contribuable il est également important de penser au patrimoine que vous pourrez vous constituer grâce aux dispositifs de défiscalisation. Il ne faut pas oublier que pour être utilisée, la défiscalisation doit être précédée d’un investissement, qu’il soit immobilier ou financier.

Un large choix de solutions de défiscalisation

Loi Pinel, loi Malraux, loi Girardin, PERP, FCPI et FIP, SOFICA… Il existe de très nombreuses solutions de défiscalisation. Votre choix dépendra évidemment de la nature de votre investissement initial et de son montant, de sa durée de blocage et de l’avantage fiscal dont vous pouvez bénéficier. Le montant d’impôts minimum pour défiscaliser varie donc du dispositif choisi.

Par ailleurs, certains dispositifs de défiscalisation sont soumis à un montant maximum d’avantages fiscaux à ne pas dépasser chaque année, il s’agit du plafonnement global des niches fiscales. Cette limite est de 10.000 euros par an. Ainsi, la diminution de son montant d’impôts passe dans la plupart des cas par une contrepartie financière : dépense spécifique, investissement à moyen ou long terme, immobilisation de l’épargne, sortie d’argent temporaire ou définitive…

Enfin, la baisse de son montant d’impôts sur le revenu doit être anticipée. Le contribuable doit boucler une opération le 31 décembre au plus tard de chaque année pour qu’elle soit prise en compte dans le calcul de l’impôt à payer l’année qui suit.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 3ZrpSM

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers