Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Finance > Défiscalisation > Trouver un conseiller fiscal pour des conseils en défiscalisation : la méthode

Trouver un conseiller fiscal pour des conseils en défiscalisation : la méthode

Trouver un conseiller fiscal pour des conseils en défiscalisation : la méthode

Vous avez des difficultés à remplir votre déclaration de revenus ? Vous souhaitez obtenir des conseils en défiscalisation ? Pour éviter les erreurs, tournez-vous vers un spécialiste !

Optimisation de la fiscalité, constitution et augmentation de son patrimoine, transmission… Plusieurs raisons peuvent vous inciter à faire appel à un conseiller fiscal. Comment trouver un spécialiste indépendant et sur quelles compétences le sélectionner ? Nos réponses.

Le rôle du conseiller fiscal

Le conseiller fiscal intervient pour le compte de particuliers ou d’entreprises afin de les informer sur l’évolution des cadres réglementaires et les conseiller sur les stratégies fiscales à adopter. Toutes les personnes, quel que soit leur statut, peuvent solliciter ce professionnel pour optimiser leur patrimoine et préparer leur avenir ou celui de leurs enfants.

En plus de ses missions de conseil juridique et fiscal, cet expert peut vous aider à rédiger certains actes comme les déclarations d’impôt, à calculer des droits de mutation à titre gratuit (donation et succession) ou encore à régulariser votre situation auprès de l’administration fiscale si vous détenez des fonds à l’étranger que vous souhaitez rapatrier en France. Il peut enfin vous assister en cas de contrôle fiscal.

Comment trouver un conseiller fiscal compétent ?

Même en étant exigeant, il reste difficile de savoir si un interlocuteur est compétent. Voici quelques conseils pour trouver le meilleur conseiller fiscal :

Vérifier les formations et expériences du professionnel

Pour détecter un bon conseiller fiscal, il est indispensable de s’intéresser à sa formation et son expérience. Il est recommandé de privilégier un professionnel ayant obtenu un Master en gestion de patrimoine et justifiant d’une expérience à un poste à responsabilités dans une banque privée ou d’une expertise spécifique en matière fiscale, juridique ou financière.

Vérifier ses accréditations

Il est important de vérifier que le conseiller bénéficie de toutes les accréditations pour exercer. Pour pouvoir proposer des prestations complètes, ce professionnel doit être courtier en assurances, conseiller en investissements financiers (CIF), intermédiaire en opérations bancaires et services de paiement (IOBSP) et détenteur d’une carte ou d’une attestation immobilière.

Opter pour un conseiller disponible et réactif

Le conseiller fiscal auquel vous faites appel doit être capable de vous répondre tout au long de l’année. La disponibilité et la réactivité sont deux éléments indispensables. Il faut préciser que sa rémunération dépend en grande partie des encours de ses clients. Par conséquent, cet expert a tout intérêt à ce que votre capital évolue.

Etudier les tarifs proposés

Le coût de cette assistance fiscale dépend de la situation de chaque client. Un contribuable qui déclare un salaire de 25 000 euros par an ne nécessite pas la même charge de travail qu’un client aisé disposant de plusieurs sources de revenus (actions, obligations, reports de déficits fonciers…). Les tarifs dépendent également de la qualification et des compétences du conseiller. Les honoraires évoluent généralement entre 150 et 450 euros de l’heure.

Ainsi, avant de choisir un conseiller fiscal, pensez à vérifier l’ensemble de ces informations. Tournez-vous vers un professionnel qui saura construire une relation de proximité.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur Défiscalisation
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers