Vous êtes ici : L'actualité autour de la finance et de l'assurance > Actu Finance > Le PERP est-il une bonne solution de défiscalisation ? Explications !

Le PERP est-il une bonne solution de défiscalisation ? Explications !

Mis en place pour encourager l’épargne retraite, le PERP permet également aux salariés et indépendants de défiscaliser leurs versements. Cet avantage est maintenu pour les versements effectués en 2017, la menace d’une "année blanche" liée à l’instauration du prélèvement à la source ayant été écartée.

Le PERP est-il une bonne solution de défiscalisation ? Explications !

Le Plan d’épargne retraite populaire (PERP) est un produit d’épargne à long terme qui permet d’obtenir un revenu régulier supplémentaire à partir de l’âge de la retraite. Quels sont avantages de ce placement créé en 2004 et qui semble retrouver une seconde jeunesse depuis quelques années ?

Ouvrir un PERP pour réaliser des économies d’impôts

La finalité du PERP est de procurer un complément de retraite payable sous forme de rente viagère lors de la liquidation d’un régime obligatoire d’assurance sociale. Ce placement permet surtout de déduire les sommes investies de son revenu imposable, dans la limite d’un plafond global. Ce plafond, pour les versements effectués en 2017, est égal au plus élevé des deux montants suivants :

  • 10 % des revenus professionnels de l’année précédente, avec une déduction maximale de 30.893 euros ;
  • 10 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS), soit 3.862 euros si ce montant est plus élevé.

Lorsque la limite de déduction n’est pas entièrement utilisée au cours d’une année, le solde peut être reporté et utilisé dans les trois années suivantes. Les sommes versées n’excédant pas la limite de déduction ne sont quant à elles pas déductibles ni reportables.

Année blanche : le PERP est-il toujours intéressant ?

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu sera mis en place au 1er janvier 2019 ce qui change la donne pour le PERP. Si les versements de 2017 seront normalement déductibles, l’avantage fiscal en 2018 sera quasi-inexistant. En effet, les revenus perçus en 2017 seront taxés en 2018 selon le système habituel. Néanmoins, en 2019, l’impôt sera directement prélevé sur les revenus.

Ainsi, les investissements déductibles des revenus comme les versements sur un PERP ou ceux générant des déficits comme les travaux réalisés dans le cadre d’un projet immobilier locatif, seront impactés par le prélèvement à la source. Le mécanisme mis en place par le législateur pour annuler l’imposition des revenus en 2018 ne tient pas compte des charges déductibles excepté pour les revenus exceptionnels ou les revenus non soumis au prélèvement à la source. Pour éviter au contribuable de reporter ses investissements, un dispositif prévoit que la déductibilité des dépenses réalisées en 2019 sera conditionnée à celles effectuées en 2018. Les cotisations versées en 2019 ne seront donc déductibles qu’à hauteur de la moyenne des versements réalisés en 2018 et 2019. Par ailleurs, une contrainte supplémentaire s’impose : les primes de 2018 devront être inférieures à celles de 2017 et 2019.

Pour estimer votre réduction d’impôt maximale possible, n’hésitez pas à utiliser un simulateur de calcul de l’avantage fiscal PERP. Le gain maximal retiré de ce placement est directement lié à votre niveau d’imposition.

Écrit par Didier le 14/05/2018
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : XtZS4Y

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir