Vous êtes ici : L'actualité autour de la finance et de l'assurance > Actu Finance > A cause du confinement, est-il possible de reporter le remboursement de ses crédits ?

A cause du confinement, est-il possible de reporter le remboursement de ses crédits ?

A cause du confinement, est-il possible de reporter le remboursement de ses crédits ?

Avec le confinement, de nombreux emprunteurs craignent de rencontrer des difficultés financières. Est-il possible de demander un report des échéances de prêt pendant la crise du coronavirus ?

Avec le confinement mis en place pour lutter contre la propagation du coronavirus, certains emprunteurs sont inquiets. Peut-on suspendre et reporter le remboursement de ses crédits ? Toutes les réponses.

Reporter ses échéances de crédit immobilier

Pour lutter contre la propagation du Covid-19, le gouvernement français a imposé le confinement. La majorité des salariés se retrouvent dans une situation de chômage partiel alors que les indépendants voient leur activité fortement diminuer. Ainsi, de nombreux Français, du fait d’une baisse de leurs revenus, ne vont plus être en mesure de rembourser leurs crédits. Si les ménages italiens ayant souscrit un prêt immobilier sont autorisés à suspendre le remboursement de leurs mensualités, ce n’est pas le cas en France. Le 20 mars 2020, le gouverneur de la Banque de France s’est montré très clair sur le sujet en indiquant qu’il n’est pas question d’autoriser un report des échéances, le pouvoir d’achat des ménages étant préservé à travers la prise en charge de leur rémunération.

La Fédération bancaire française (FBF) conseille aux emprunteurs qui font face à des difficultés financières de contacter leur banque pour demander le report des échéances. Rappelons néanmoins que la possibilité de report prévue par un contrat de prêt immobilier ne peut être activée qu’après deux ans de remboursement. Les prêts les plus récents ne sont donc pas concernés.

Suspendre ou moduler les échéances

En principe, les emprunteurs qui sont dans l’impossibilité de rembourser leur crédit peuvent activer deux leviers : suspendre momentanément le remboursement du prêt ou alléger la mensualité de remboursement.

La première solution consiste à suspendre temporairement les échéances du crédit, c’est-à-dire à obtenir un report des échéances pendant une certaine période. Plusieurs établissements prévoient cette option dans leurs offres de crédit. Généralement, la suspension des échéances est possible au bout de 24 mois de remboursement, pour une durée comprise entre 1 et 12 mois. Les conditions pour faire valoir cette option varient selon les banques.

L’autre alternative consiste à moduler à la baisse les échéances de 10 à 30 % par mois. Une clause de modularité doit apparaître dans le contrat de prêt pour y prétendre. Il ne faut pas que cette baisse de mensualités rallonge trop longuement la durée de remboursement. L’allongement de la durée du prêt est généralement limité à 2 ans.

Combien coûte la suspension des échéances de prêt ?

La suspension des échéances risque de se répandre auprès des emprunteurs et présente un coût lié aux intérêts supplémentaires. Par exemple, pour un prêt de 200 000 euros souscrit au taux de 1,5 % sur 20 ans il y a 2 ans, le fait de suspendre la mensualité de 965 euros pendant 3 mois coûte près de 1 000 euros.

Même si votre contrat ne prévoit pas cette option, il est probable que la banque réponde favorablement à votre demande compte tenu du contexte actuel. En effet, les établissements de crédit tentent d’assouplir les conditions de report pour accompagner au mieux leurs clients.

Écrit par Didier le 23/03/2020
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres actualités à découvrir