Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Crédits > Leasing auto (LOA - LLD) : comparateur et simulation gratuite > Leasing auto sans engament : quel fonctionnement et conditions ?

Leasing auto sans engament : quel fonctionnement et conditions ?

Leasing auto sans engament : quel fonctionnement et conditions ?

Il y a encore une quinzaine d’années, le leasing représentait une solution pratique pour s’offrir une voiture. Les clients choisissaient le véhicule qui leur plaisait et ils souscrivaient à un contrat de 3 à 4 ans pour ne pas avoir à acheter une voiture qui sera peut-être revendue après quelques années.

Toutefois, les besoins des clients évoluent et au lieu d’avoir besoin d’une voiture pendant seulement 3 à 4 ans, ces derniers veulent une offre qui leur permet plus de liberté. Conscients de ce besoin, les constructeurs ont mis au point des offres de leasing sans engagement. Le fonctionnement de ce nouveau type de leasing reste le même que l’ancien, mais aucune durée n’est fixée pour obliger le locataire à restituer son véhicule à tout moment.

Le principe du leasing automobile

Le leasing automobile consiste en un contrat offrant aux automobilistes, particuliers ou professionnels, la possibilité de rouler avec une voiture de leur choix, sans avoir à l’acheter. Ce contrat correspond en un contrat de location qui peut prendre 2 formes : la Location avec Option d’Achat (LOA) et la Location Longue Durée (LLD). Chacune de ces formules permet aux utilisateurs de recevoir le véhicule de leur choix en échange de mensualités équivalentes à l’usage fait du bien. La différence entre les deux formules réside dans le fait que la LOA offre la possibilité au locateur de faire l’acquisition de la voiture au terme du contrat de location. Quant au LLD, le locataire possède l’avantage de pouvoir profiter de services annexes, intégrés directement dans le contrat comme l'entretien, le dépannage et la réparation.

Le leasing automobile est établi comme suit : le client choisit le véhicule qu’il souhaite avoir, le personnalise et signe le contrat de location avec l’organisme loueur en prévoyant le kilométrage annuel, la durée du contrat et les services annexes. Le montant du loyer est fixé au moment de la signature du contrat, c'est pareil pour la valeur de rachat du véhicule s’il s’agit d’une LOA. Une fois le contrat signé, le client peut repartir avec le véhicule et s’engage à respecter les termes de son accord avec le bailleur. Le cas échéant, des sanctions seraient appliquées.

Avec la LOA, il faut noter que le contrat ne peut s’achever avant son terme, à moins qu’il soit possible de proposer le rachat du véhicule à partir du 13e mois de location. Or, avec la LLD, le client devra attendre la fin de la durée de location pour pouvoir arrêter le contrat, à moins qu’il ne trouve un repreneur.

Comment fonctionne le leasing auto sans engagement ?

Quelques constructeurs automobiles utilisent désormais la méthode de leasing sans engagement. Cette méthode repose sur la base d’un contrat en LLD, mais avec la condition particulière d’être dépourvu d’engagement. Le client pourra établir un contrat de location avec le constructeur sans devoir fixer une durée obligatoire à l’usage du véhicule. Le concept se démocratise de plus en plus, donnant plus de visibilité à cette méthode de leasing chez les consommateurs. Généralement, avec un contrat de leasing classique, la durée minimale du contrat est de 2 ans. En revanche, avec le leasing sans engagement, le client peut restituer le véhicule dès le 31e jour de location.

L’offre de leasing auto sans engagement propose quelques points très intéressants comme la possibilité pour le locataire d’ajuster le kilométrage ou de mettre fin à son contrat sans que cela génère des pénalités. Le leasing sans engagement correspond à une solution très flexible d’acquisition de véhicule, puisqu’il est accessible même sans apport. Toutefois, le client devra veiller à ce qu’il soit capable, financièrement, d’assurer les mensualités de ce type de contrat. À noter que les mensualités sont quelque peu onéreuses. Avant de conclure le contrat, le loueur va effectuer sur son client une étude de solvabilité.

Quelles sont les offres de leasing sans engagement ?

Bien qu’il existe un certain nombre de constructeurs qui adoptent aujourd’hui la méthode de leasing sans engagement, force est de constater que les offres restent tout de même assez restreintes. Les propositions sont rares sur le marché, faisant que le client pourrait avoir du mal à trouver le modèle de véhicule qu’il souhaite en leasing sans engagement. Il devra donc soit pousser ses recherches plus loin, soit faire le choix parmi les modèles proposés sur le marché.

Pour obtenir un contrat de leasing sans engagement et connaître ses possibilités, il est conseillé de commencer par s’informer auprès des organismes utilisant cette méthode de location. Le client peut également passer par un comparateur en ligne et faire des demandes de devis en précisant ses critères de choix. Utiliser le comparateur en ligne correspond au moyen le plus rapide de trouver des offres spécifiques. Le client n’a qu’à remplir le formulaire de renseignement afin que l’outil puisse commencer les recherches et proposer ensuite les meilleures offres.

Quel est l’intérêt de choisir un leasing sans apport ?

L’apport personnel possède de nombreux avantages, mais malheureusement, tout le monde ne dispose pas du budget nécessaire pour le financer. Cela devient un problème pour les personnes qui souhaitent faire de la location longue durée, mais qui ne possèdent pas les moyens financiers nécessaires pour régler l’apport personnel. Face à cette problématique, les concessionnaires auto, mandataires, vendeurs et autres organismes de location ont mis au point la formule de leasing sans apport.

Pour l’obtenir, le loueur devra d’abord vérifier la capacité de remboursement du client. Étant donné que l’absence d’apport personnel contribue à alourdir le montant des mensualités, le loueur devra s’assurer que son client est capable de supporter une telle somme. Cette mesure est plus importante en sachant que le leasing sans engagement ne peut être résilié en cours de route si jamais le client venait à perdre la capacité de supporter les mensualités. Le seul moyen pour stopper le contrat avant le 31e jour est de verser le reste des mensualités dues, et éventuellement des frais de résiliation anticipée. Il est également possible de faire un transfert de leasing ou de faire acquisition du véhicule puis de le revendre. Or, ces dernières démarches sont longues, complexes et onéreuses.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers