Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Crédits > Rachat de Crédits : comparateur et simulation gratuite > Comment bien négocier un rachat de crédit immobilier et crédits consommation ?

Comment bien négocier un rachat de crédit immobilier et crédits consommation ?

Comment bien négocier un rachat de crédit immobilier et crédits consommation ?

Le rachat de crédit immobilier et crédits conso est une solution intéressante pour alléger ses mensualités de remboursement.

Changement de situation professionnelle, difficultés financières, nouveaux projets immobiliers ou personnels… Ces évènements peuvent appeler à faire un rachat de crédit immobilier et crédits consommation. Comment se déroule cette opération ? Comment négocier son coût ? Réponses.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit immo et conso ?

Le rachat de crédits immobilier et à la consommation a pour but de rassembler plusieurs emprunts en un seul et nouveau prêt.

L’opération s’articule autour de deux offres :

  • Le rachat d’un ou plusieurs prêts immobiliers et à la consommation avec prise de garantie hypothécaire sur un bien immobilier ;
  • Le regroupement de crédits à la consommation avec prise de garantie hypothécaire en premier rang (si le bien est libre d’encours) ou en second rang (si un prêt immobilier est laissé en place).

Le plus souvent, elle vise à obtenir une mensualité unique et réduite en contrepartie d’un allongement de la durée d’emprunt.

Qui peut y recourir ?

Pour mettre en place un rachat de crédit immobilier et conso, les emprunteurs doivent être propriétaires d’au moins un bien immobilier (résidence principale, secondaire ou investissement locatif). Ces emprunteurs doivent également avoir souscrit un ou plusieurs prêts à la consommation, qu’il s’agisse de prêts personnels, de crédits conso affectés (prêt auto, prêt travaux, etc.), de crédits renouvelables ou revolving ou encore de découverts bancaires.

Dans la plupart des cas, le regroupement de prêts intéresse les emprunteurs qui ont d’importantes difficultés de remboursement et souhaitent réduire la pression de leurs mensualités sur leur budget. L’opération leur permet aussi d’inclure le financement d’un nouveau projet (achat d’un véhicule, financement de travaux…).

Ainsi, le rachat de crédit est mis en place dans l’objectif de réaliser des économies en profitant d’un taux d’intérêt plus bas. Grâce à cette solution, les souscripteurs bénéficient d’une meilleure lisibilité de leur budget puisqu’ils n’ont plus qu’un seul prêt à rembourser auprès d’un unique interlocuteur.

Quel est le coût d’un rachat de crédit immobilier et crédit à la consommation ?

Avant de se lancer, il est important de se renseigner sur le coût du rachat de crédit, quelle que soit la nature des crédits rachetés.

Voici les différents frais à prendre en compte :

Les indemnités de remboursement anticipé (IRA)

Les contrats de prêt prévoient très souvent des pénalités de remboursement anticipé qui ne peuvent néanmoins dépasser aucun des critères suivants : 6 mois d’intérêts sur le capital remboursé au taux moyen du prêt ; 3 % du capital restant dû avant le remboursement.

Des frais de garantie

Quelle que soit la garantie choisie, changer d’établissement engendre des frais. Pour les emprunteurs qui ont opté pour l’hypothèque ou le privilège de prêteur de deniers sur leur prêt initial, une mainlevée sera probablement nécessaire entraînant le paiement de droits et contributions au Trésor public, la TVA, les émoluments du notaire. Il faut compter au total environ 0,5 % du prêt.

Les souscripteurs ayant mis en place un cautionnement auprès d’un groupe bancaire ou de Crédit Logement doivent savoir que le transfert de caution est impossible. L’organisme restituera une partie de la caution du prêt initial (50 à 70 %) dès lors que celui-ci sera remboursé en totalité. Mais le nouveau prêt constitué dans le cadre du rachat de crédit devra aussi prévoir une garantie.

Les frais de dossier ou de courtage

Le courtier en rachat de crédit doit rémunérer son activité et réclame généralement des honoraires forfaitaires ou calculés en pourcentage du montant du crédit. Certains courtiers en ligne se rémunèrent directement auprès des banques prêteuses en percevant une commission qui correspond le plus souvent à 1 % du montant emprunté.

Avec ou sans intervention d’un courtier, la banque ou l’organisme de rachat de crédit est en droit d’appliquer des frais de dossier qui s’établissent au minimum à 500 euros et au maximum à 1000 euros. Il faut noter que ces frais peuvent être annulés dans le cadre d’une négociation ou en passant par une banque en ligne.

Les frais d’assurance

Le nouveau prêt doit être assuré. Le rachat de crédit peut être l’occasion de passer chez un assureur alternatif pour réduire le montant des cotisations tout en bénéficiant de garanties étendues.

Conseils pour bien négocier un rachat de crédit conso et immo

Ces astuces vous aideront à réduire le coût de votre rachat de crédit immobilier et crédits à la consommation :

Utiliser un simulateur en ligne

Avant toute chose, il est indispensable de faire une simulation de rachat de crédit immo et conso en ligne pour avoir une idée du montant de la future mensualité en fonction de sa situation et de ses projets.

Plus précisément, le simulateur permet d’obtenir une réponse rapide et sans engagement, d’analyser sa situation financière actuelle (répartition entre les charges et revenus, détermination du reste à vivre), de connaître le montant de la future mensualité et de comparer facilement sa situation avant et après mise en place du rachat de crédit.

L’utilisation de cet outil est relativement simple puisqu’il suffit de renseigner quelques informations : votre statut (propriétaire ou locataire), les caractéristiques des crédits en cours de remboursement (montants, durées, mensualités, capitaux restant dus), le besoin éventuel d’une trésorerie supplémentaire, votre niveau de revenus.

Faire jouer la concurrence

Faire jouer la concurrence entre les banques et établissements financiers est le meilleur moyen de réduire le coût total de l’opération. Pour vous faciliter la tâche, n’hésitez pas à recourir à un comparateur en ligne. Cet outil est entièrement gratuit et sans engagement.

Passer par un courtier

Le courtier joue un rôle d’intermédiaire entre les emprunteurs d’une part, et les banques d’autre part. Cet expert est en mesure de négocier la meilleure offre de regroupement de prêts auprès de ses partenaires. Il faut dire qu’il connaît parfaitement les exigences des banques et les manières d’optimiser les dossiers de financement de ses clients.

N’hésitez pas à suivre ces conseils pour négocier votre rachat de crédit immobilier et à la consommation.

 
 

Simulateur Rachat de Crédit
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers