Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Crédits > Crédit consommation : comparateur et simulation gratuite > Prêt hypothécaire senior et retraité (+ de 60 ans) : fonctionnement et simulation

Prêt hypothécaire senior et retraité (+ de 60 ans) : fonctionnement et simulation

Prêt hypothécaire senior et retraité (+ de 60 ans) : fonctionnement et simulation

Après leur départ à la retraite, les seniors sont nombreux à chercher des solutions visant à compléter leurs revenus tout en continuant à profiter de leur logement.

Le prêt hypothécaire permet aux seniors et retraités d’emprunter une somme destinée à financer des travaux de rénovation, payer une aide à domicile, acheter un véhicule neuf ou d’occasion ou encore à prendre en charge les études des enfants et petits-enfants. Comment obtenir un prêt hypothécaire après 60 ans ? Comment fonctionne ce financement ? Toutes les réponses.

Définition du prêt hypothécaire

Le crédit hypothécaire est un prêt accordé par une banque à un particulier en se réservant le droit de saisir le bien placé en garantie si l’emprunteur n’assure pas le paiement de sa dette. La revente de l’actif permet alors au créancier de récupérer les sommes qui lui sont dues.

Plus précisément, le prêt hypothécaire peut être souscrit dans l’objectif d’acquérir un bien immobilier ou d’obtenir un crédit de trésorerie quelle qu’en soit la destination. La garantie porte sur un ou plusieurs biens, qu’il s’agisse du bien financé ou d’éléments constituant le patrimoine du souscripteur.

Crédit hypothécaire : quel fonctionnement ?

Pour bien comprendre le fonctionnement de ce mode de financement, il convient de distinguer le prêt hypothécaire immobilier du crédit hypothécaire à la consommation.

Le prêt hypothécaire immobilier

Il est possible de recourir à cette solution lors de l’achat d’un bien neuf ou ancien (résidence principale, résidence secondaire, investissement locatif…). Dans la plupart des cas, le montant du financement représente 50 à 70 % de la valeur expertisée.

L’hypothèque s’étale sur la même durée que le crédit et ne peut dépasser 50 ans. Elle doit être faite devant un notaire qui se chargera de sa publication aux services de la publicité foncière. En cas de revente du bien immobilier, l’emprunteur garde la possibilité de lever cette garantie à tout moment mais les frais d’acte resteront à sa charge. Par exemple, la mainlevée d’un prêt hypothécaire d’un montant de 200 000 euros avoisine généralement 900 euros.

Il faut savoir que la durée moyenne d’un crédit hypothécaire est comprise entre 15 et 30 ans. Tout au long de cette période, l’emprunteur règle ses mensualités selon le montant défini lors de la souscription. Celles-ci comprennent à la fois le montant des intérêts calculés sur le capital restant dû et l’amortissement du capital emprunté. Ce crédit peut être remboursé par anticipation sans avoir à payer de pénalités. Le prêt hypothécaire in fine repose sur une logique différente puisqu’il permet à l’emprunteur de rembourser le capital en une seule fois, lors de l’échéance. Dans ce cas, seuls les intérêts sont remboursés pendant la durée de l’emprunt.

Le crédit hypothécaire à la consommation

Le crédit hypothécaire ne sert pas seulement à financer un bien immobilier. En effet, il peut aussi permettre l’achat de biens mobiliers, la fourniture de services ou encore le financement de travaux. Lorsque le prêt est cautionné par un bien immobilier, le créancier prend une hypothèque et calcule le ratio entre le montant octroyé et la valeur du bien. La quotité peut atteindre jusqu’à 80 % lorsque le bien ne fait pas déjà l’objet d’une autre hypothèque.

Il est important de préciser que depuis 2016, les prêts hypothécaires à la consommation sont considérés comme des crédits immobiliers, une nouvelle favorable aux emprunteurs qui peuvent profiter de taux plus attractifs.

Avantages et inconvénients du crédit hypothécaire

Avant de souscrire un prêt hypothécaire pour senior et retraité, il faut connaître les avantages et inconvénients de cette solution.

Parmi les avantages, on peut citer :

  • Une capacité d’endettement élevée ;
  • Une durée de remboursement allant jusqu’à 30 ans ;
  • Un prêt accordé pour financer tous types de biens ;
  • Un crédit pouvant être remboursé par anticipation et sans pénalité. Cette action entraîne la mainlevée de l’hypothèque par le créancier.
  • Une solution coûteuse : en plus de l’émolument du notaire, l’emprunteur doit prévoir le paiement de la taxe de publicité foncière, du salaire du conservateur et de frais annexes ;
  • La mainlevée est à la charge de l’emprunteur ;
  • En cas de défaut de paiement, le bien placé en garantie est mis en vente permettant au créancier de récupérer le capital prêté.

Parallèlement, le crédit hypothécaire a quelques inconvénients :

Ainsi, il convient de prendre en compte l’ensemble de ces éléments avant de s’engager. Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de faire une simulation de prêt hypothécaire en ligne. Cette démarche est entièrement gratuite et sans engagement.

Quelles particularités du crédit hypothécaire pour senior et retraité ?

Le prêt hypothécaire s’adresse également aux retraités et seniors propriétaires d’un ou plusieurs biens immobiliers. Les banques exigent néanmoins que la dernière mensualité de crédit soit soldée avant les 90 ans de l’emprunteur.

Par conséquent, s’il est tout à fait possible de contracter un prêt hypothécaire après 60 ans, les organismes bancaires peuvent se montrer réticents. La raison est souvent liée à l’assurance emprunteur. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, en pratique, les prêteurs l’imposent pour débloquer les fonds. Pour mettre toutes les chances de son côté, il est conseillé de faire jouer la concurrence en recourant à un comparateur 100 % en ligne ou de faire appel à un courtier spécialisé en assurance de prêt immobilier.

Tout emprunteur, y compris les seniors et retraités, a intérêt à vérifier les modalités de l’hypothèque car elle l’engage à céder son bien immobilier en cas de défaut de paiement. Les coûts engendrés par l’opération méritent aussi une attention particulière. Pour y voir plus clair, il peut être utile de se tourner vers un professionnel.

En cas de refus de la part de la banque d’accorder un prêt hypothécaire pour senior ou retraité, il est toujours possible d’opter pour une autre garantie comme le cautionnement ou le nantissement qui consiste à mettre en gage des placements financiers, des contrats d’assurance-vie, des parts sociales d’une société ou des fonds de commerce.

 
 

Comparateur Crédit Conso
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers