Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Crédits > Rachat de crédits : comparateur et simulation gratuite > Rachat de crédit sans indemnités de remboursement anticipé

Rachat de crédit sans indemnités de remboursement anticipé

Rachat de crédit sans indemnités de remboursement anticipé

Vous comptez faire un rachat de crédit pour rééquilibrer votre budget ? Parmi les frais à prendre en compte, il y a les indemnités de remboursement anticipé (IRA).

Rembourser plusieurs prêts par anticipation grâce au rachat de crédit permet de solder rapidement ses dettes. Cette solution engendre néanmoins des frais. Peut-on faire un rachat de crédit sans indemnités de remboursement anticipé ? Réponse.

Quelques rappels sur le rachat de crédit

Le rachat de crédit, également appelé regroupement de prêts, consiste à rassembler plusieurs prêts au sein d’un seul et même contrat. Cette opération implique le plus souvent un changement de banque pour bénéficier de meilleures conditions d’emprunt. Concrètement, cela revient pour le nouvel établissement à racheter le ou les prêts concernés, à les rembourser à la place du client avant de lui proposer un crédit unique à un taux plus avantageux.

Le regroupement de prêts est généralement mis en place lorsque l’endettement devient trop important. Il permet d’adapter les remboursements suite à un achat immobilier, à une modification importante de revenus ou encore à la perte d’un emploi. Cette solution vise à simplifier la gestion de son budget en ne remboursant plus qu’une seule mensualité et en n’ayant plus qu’un seul interlocuteur.

Il est important de ne pas confondre le rachat de crédit avec la renégociation de crédit qui se fait au sein de la même banque et qui consiste à lui demander de réexaminer le dossier pour revoir la durée et le montant des mensualités sur un prêt déjà contracté.

Rachat de crédit et indemnités de remboursement anticipé

Dans le cadre du remboursement anticipé d’un ou plusieurs prêts, des pénalités s’appliquent mais uniquement sur le capital restant dû. Ces frais varient selon la nature de l’emprunt :

  • Pour un crédit à la consommation : ils s’établissent à 0,5 % du montant du crédit si la période de remboursement se termine dans moins d’un an à la date de l’opération, à 1 % du montant du crédit lorsque cette période est supérieure à 1 an ;
  • Pour un crédit immobilier : les indemnités de remboursement anticipé ne peuvent excéder 6 mois d’intérêts du capital au taux d’intérêt actuel ou 3 % du capital restant dû.
  • Avant la signature du contrat de regroupement de prêts en faisant jouer la concurrence entre les organismes bancaires ;
  • Après la signature du contrat, lors du remboursement anticipé du crédit.

Dans tous les cas, les IRA doivent être mentionnées clairement dans le contrat de prêt et dans l’offre de rachat de crédit.

Peut-on négocier ou éviter les indemnités de remboursement anticipé ?

Il est tout à fait possible et même recommandé de négocier les indemnités de remboursement anticipé dans le cadre d’un rachat de crédit. Cette négociation peut intervenir à deux moments :

Avant de tenter une négociation, il faut se montrer particulièrement vigilant aux clauses qui pourraient être présentes dans le contrat. Certaines prévoient un montant minimum des remboursements partiels ou encore une réduction ou une absence de frais au-delà d’une durée déterminée. Par exemple, il faut savoir qu’un rachat de crédit à la consommation n’entraîne, en principe, pas d’indemnité de remboursement anticipé s’il s’intègre à un crédit renouvelable.

Si vous souhaitez négocier ou éviter les pénalités de remboursement anticipé dans le cadre de votre rachat de crédit, n’hésitez pas à faire appel à un courtier. Cet expert du marché dispose d’un large réseau de partenaires auprès desquels il peut obtenir des conditions d’emprunt avantageuses. Il sera également en mesure de répondre à vos questions sur le rachat de crédit et les différents frais qui y sont liés.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers