Quel est le coût moyen d'une assurance santé chien/chat ?

Quel est le coût moyen d'une assurance santé chien/chat ?

Une assurance santé pour chien ou chat constitue un rempart indispensable aux propriétaires afin de se prémunir des frais de santé onéreux de leur compagnon à quatre pattes. Elle permet en même temps d’offrir les meilleurs soins aux animaux. En contrepartie de cette protection, la mutuelle a un coût devant être assumé par les maîtres. En moyenne, combien coûte-t-elle ?

Le coût moyen d’une assurance santé chien/chat

Le prix d’une assurance pour animaux de compagnie est très disparate et dépend de la formule et des garanties choisies. En règle générale, il s’avère plus onéreux pour un chien que pour un chat notamment à cause de la taille de l’animal.

Chez la gent féline, une formule basique remboursant 75% des frais et offrant un plafond de remboursement annuel de 1100 euros est assortie d’une cotisation mensuelle de 23 euros. Pour une formule intermédiaire proposant un plafond de 1350 euros et un remboursement de 80% des frais, le propriétaire s’acquitte de 23 euros par mois. S’il s’agit de l’offre premium, le prix mensuel vaut 39 euros. Cela permet de bénéficier d'un plafond de 1900 euros et de se faire rembourser 95% des frais.

Pour les chiens, une formule basique coûtera 16 euros par mois. À ce prix, le propriétaire bénéficie d’un plafond sis entre 1000 et 1200 euros et accède à un remboursement de 50 à 80% des frais de vétérinaire. La formule intermédiaire se montre plus généreuse. Le plafond augmente entre 1200 et 1500 euros tandis que le taux de remboursement va de 70 à 85% des frais de vétérinaires. Enfin, la formule haut de gamme nécessite un budget mensuel de 50 euros qui permet d’avoir un plafond de 1800 à 2200 euros et un taux de remboursement atteignant les 100%.

Les facteurs qui ont un impact sur le coût d’une mutuelle pour animaux

Le prix d’une mutuelle pour animaux n’est pas fixe et évolue en fonction d’une multitude de critères à commencer par la race de l’animal. Il s’avère qu’il est plus cher d’assurer par exemple un chat au pedigree irréprochable qu’un chat de gouttière. Idem un chien de race classique paie une assurance moins onéreuse qu’un autre classé dans la catégorie « dite » dangereuse.

L’âge constitue un autre facteur pris en compte par la compagnie d’assurance. Lorsque l’animal est vieux, il est plus fragile face aux maladies et s’expose davantage aux accidents à cause d’une perte de ses capacités. En échange du risque pris pour couvrir ce type d’animaux, l’assureur applique des tarifs élevés.

L’état de santé représente d’ailleurs un critère clé pour établir la grille tarifaire. Beaucoup de compagnies d’assurance demandent un bilan de santé avant d’accepter de couvrir un chien ou un chat pour être sûres que celui-ci est bien portant. S’il n’a aucun problème de santé à l’issue de cet examen, le prix du contrat est revu à la baisse.

Choisir la bonne formule d'assurance chien / chat

La formule choisie a un impact important sur le prix d’une mutuelle pour animaux de compagnie. Les propriétaires qui ont un faible budget peuvent s’orienter vers la formule basique. Les cotisations ne sont pas très élevées, mais en échange, le taux de remboursement n’est que de 50 à 70% et les garanties proposées sont peu couvrantes.

C’est pourquoi il est préférable de se tourner vers la formule intermédiaire qui offre un meilleur niveau de couverture. Remboursant entre 70 et 90% des frais de vétérinaire, ce contrat prend en charge les accidents, les maladies et même les examens complémentaires.

Pour gagner en sérénité, rien de mieux que d’opter pour la formule haut de gamme. Avec un taux de remboursement de 90 à 100%, le propriétaire n’a plus à s’inquiéter des dépenses engendrées par la santé de son compagnon à quatre pattes. Évidemment, pour bénéficier d’une telle protection, il faudra y mettre le prix avec des cotisations assez onéreuses.

 
 

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers