Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Assurance > Comment réduire ses frais d'assurance et ne garder que l'essentiel ?

Comment réduire ses frais d'assurance et ne garder que l'essentiel ?

Comment réduire ses frais d'assurance et ne garder que l'essentiel ?

L’assurance de prêt représente une part importante du coût total du crédit. Comment réduire son prix tout en conservant les garanties essentielles ? Explications.

Lors de l’octroi de crédit, la banque impose systématiquement la souscription d’une assurance emprunteur. L’évolution de la législation vous permet de souscrire un contrat auprès d’un assureur externe et ainsi de réaliser d’importantes économies. Découvrez 6 astuces pour réduire vos frais d’assurance.

Négociez un tarif plus intéressant avec votre banque

Avant d’aller voir ailleurs, tentez de négocier un taux d’assurance plus bas avec votre banquier. Au moment de la souscription, les banques proposent systématiquement leur contrat de groupe qui mutualise les risques des emprunteurs. Toutefois, ce contrat peut présenter un coût trop important ou ne pas correspondre à votre profil. Rien ne vous empêche de négocier avec votre banque qui peut proposer un tarif moins élevé aux clients les plus fidèles.

Faites jouer la délégation d’assurance

Si la banque propose par défaut son assurance de groupe, vous n’êtes en aucun cas obligé d’y souscrire. En effet, la loi Lagarde autorise les emprunteurs à souscrire une assurance de prêt individuelle qui prévoit des garanties égales ou supérieures à celles de la banque. La délégation d’assurance peut vous faire économiser jusqu’à 60 % sur votre contrat.

Comparez les offres d’assurance de prêt

Il ne faut pas hésiter à demander un maximum de devis d’assurance emprunteur auprès des établissements bancaires ou des assureurs. Veillez toutefois à ce que l’offre sélectionnée comporte des garanties au moins équivalentes à celles de l’assurance de groupe. Dans le cas contraire, la banque est en droit de refuser votre demande de crédit immobilier.

Modulez les quotités d’assurance

Il est possible de réaliser des économies en jouant sur les quotités d’assurance, c’est-à-dire la part du capital emprunté qui est garantie par l’assureur. Votre assurance de prêt immobilier doit vous couvrir contre les principaux risques à savoir : le décès, la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ainsi que l’invalidité permanente. Les autres garanties sont facultatives. Si vous empruntez à deux, vous pouvez répartir la quotité d’assurance comme bon vous semble. Il peut s’agir d’une répartition 50-50 %, 60-40 % ou encore 70-30 %. Pour bénéficier de la formule la plus protectrice, optez pour une quotité d’assurance de prêt à 100 % pour chaque emprunteur.

Renégociez votre assurance emprunteur à chaque échéance annuelle

Depuis l’entrée en vigueur de l’amendement Bourquin le 1er janvier 2018, les emprunteurs peuvent changer d’assurance de prêt à chaque date anniversaire du contrat pour en souscrire un plus avantageux. Deux conditions doivent être respectées : le principe d’équivalence des garanties et un préavis de 2 mois. Si vous estimez que votre taux d’assurance de crédit actuel est trop élevé, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour en trouver un plus intéressant.

Faites appel à un courtier

Le courtier en assurance de prêt immobilier peut vous aider à bénéficier de conditions bonifiées. Outre sa mission de recherche et de comparaison des meilleures offres, ce professionnel peut vous apporter de précieux conseils. Sa principale mission consiste à accélérer votre recherche d’assurance et à vous donner tous les éléments nécessaires pour prendre votre décision. Autrement dit, le courtier vous fait gagner du temps mais aussi de l’argent.

Avec la participation du site : Assurementsur.fr

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulation d'assurance emprunteur
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers