Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Conseils > Épargne de précaution : définition, comment la créer pour pallier aux difficultés

Épargne de précaution : définition, comment la créer pour pallier aux difficultés

Épargne de précaution : définition, comment la créer pour pallier aux difficultés

Les Français sont reconnus comme étant de grands épargnants, et qui privilégient en particulier les placements sûrs et rentables comme l'immobilier, l'assurance vie, ou encore des produits d'épargne réglementés.

Trois grandes raisons poussent à mettre de l'argent de côté et à le faire fructifier : dans le but de réaliser un projet (achat d'un logement, d'une voiture, d'un équipement, partir en vacances, etc.), de transmettre un capital ou une rente, et de se constituer une réserve d'argent pour faire face à des dépenses imprévues, en cas de perte d'emploi, de maladie, etc. Ce dernier motif est ce que l'on appelle l'épargne de précaution, un moyen de placer son argent qui répond à une exigence de sécurité, mais aussi de disponibilité de son épargne.

L'épargne de précaution pour faire face aux imprévus

D'une manière générale, l'épargne de précaution se caractérise par le fait de mettre de l'argent de côté et de le placer en favorisant la sécurité de son investissement et sa disponibilité à tout moment. L'épargne de précaution, au contraire d'autres types d'épargne, n'est pas dictée en priorité par la volonté d'obtenir un rendement important de manière, par exemple, à faire fructifier son argent dans le but de réaliser un projet bien précis qui demande des fonds plus ou moins importants, mais bien de se constituer une réserve d'argent en cas de coup dur, de dépenses exceptionnelles imprévues (panne de voiture, changement d'un équipement électroménager, travaux urgents dans son logement, frais de santé, dépense coup de cœur, etc.), ou encore de baisse de revenus suite à une perte d'emploi, de maladie, etc.

L'épargne de précaution désigne en effet une façon d'économiser son argent en particulier grâce à des produits d'épargne qui permettent que cette réserve d'argent soit disponible à tout moment pour faire face à des difficultés passagères de trésorerie ou financer des dépenses qui n'ont pas été anticipées, et d'éviter notamment d'être à découvert sur son compte bancaire avec tous les frais qui en découlent.

Dans ce sens, l'épargne de précaution se distingue d'objectifs d'épargne tels que se constituer un capital à moyen ou long terme pour financer, par exemple, l'achat d'un bien immobilier, préparer sa retraite, transmettre un patrimoine, etc. En effet, dans ce cas, les placements réalisés supposent de bloquer son épargne sur plusieurs années, seule façon pour qu'un placement propose une rémunération élevée.

Une forme d'épargne à privilégier dans un premier temps

L'épargne de précaution se caractérise principalement par le fait que l'argent placé reste disponible en cas de dépenses imprévues à honorer. Il s'agit donc dans ce cas de se constituer une réserve d'argent sans prendre le risque que ces économies soient dilapidées dans des dépenses parfois superflues et puissent être utilisées à tout moment.

L'épargne de précaution est donc à privilégier dans un premier temps avant d'envisager des placements à plus ou moins long terme qui permettent, il est vrai, de profiter d'un rendement plus élevé, mais avec l'obligation le plus souvent d'immobiliser cette épargne et donc de ne pas pouvoir en disposer en cas de besoin.

Concrètement, il est possible et recommandé de se constituer une épargne de précaution dès que ses revenus le permettent en mettant régulièrement des petites sommes d'argent de côté, de préférence tous les mois, tout en veillant à ce que son budget reste équilibré, c'est-à-dire à condition qu'il soit toujours possible de faire de telles économies tout en continuant à pouvoir face à ses dépenses courantes.

Mettre en place une épargne de précaution demande donc au préalable d'établir très précisément son budget, c'est-à-dire de définir exactement ses revenus et ses dépenses et d'évaluer l'argent qu'il est possible d'économiser régulièrement pour pouvoir disposer d'une réserve d'argent disponible à tout moment.

On considère généralement qu'une épargne de précaution, qui permet d'envisager de répondre dans de brefs délais à des difficultés financières passagères ou à des dépenses imprévues, représente 3 à 4 mois de revenus mis de côté régulièrement en fonction des surplus de ressources non consommées et donc disponibles. Un montant qui, toutefois, doit s'adapter à chaque situation en fonction de sa position professionnelle (salarié, travailleur indépendant, fonctionnaire, en CDD, en CDI, intérimaire, etc.), de sa vie personnelle (marié, divorcé, célibataire, avec des enfants ou des personnes à charge), ou encore conformément à ses attentes en matière d'épargne de précaution.

Quels types de produits d'épargne pour se constituer une épargne de précaution ?

Comme on l'a vu précédemment, l'épargne de précaution a vocation à économiser régulièrement son argent et à se constituer une réserve disponible à tout moment en cas de coups durs ou d'imprévus financiers.

Une épargne qu'il est possible de mettre en place facilement en réservant de petites sommes d'argent chaque mois que l'on garde précieusement chez soi, comme le font, par exemple, les adeptes du cash stuffing, une méthode destinée à mieux gérer son argent en mettant de côté par mois ou par semaine le plus souvent un montant d'argent liquide dans des enveloppes dédiées chacune à un type de dépense et à s'y tenir, une enveloppe pouvant ainsi être consacrée à l'épargne de précaution.

Mais quand on peut économiser régulièrement de petites sommes d'argent pour se constituer une épargne de précaution, il est préférable de se tourner vers des produits d'épargne disponibles sur ce marché qui permettent de placer cet argent, mais aussi d'en tirer parti.

Ces produits sont en effet tout à fait adaptés à cette épargne de précaution car l'argent qui y est placé n'est pas bloqué à moyen ou long terme, et peut donc être retiré sans attendre leur échéance. De plus, les économies investies dans ces types de produit d'épargne ne font pas courir de risque à l'argent qui y est investi car l'épargne est garantie.

De plus, la particularité de ces produits d'épargne réside dans le fait que les intérêts produits sont aussi exonérés d'impôt sur le revenu et qu'ils n'occasionnent aucun frais.

Les produits d'épargne les mieux adaptés pour se constituer une épargne de précaution sont principalement le Livret A, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), le Livret d'épargne populaire (LEP), ou encore le Compte d’épargne logement (CEL), qui donnent la possibilité de verser de l'argent régulièrement et à son rythme, et de pouvoir en disposer à tout moment.

Tous ces produits présentent l'avantage d'être réglementés, c'est-à-dire que leurs modalités de fonctionnement en matière, par exemple, de conditions minimales de dépôt, de retrait, etc., sont régies par des dispositions légales et réglementaires déterminées par l'État.

De plus, leur taux de rémunération, même s'il est souvent moins intéressant que d'autres placements de long terme principalement, est aussi fixé par l'État, et ne dépend donc pas des aléas des marchés financiers.

En conclusion : il est conseillé de se constituer une épargne de sécurité pour disposer d'un "matelas" d'argent de sécurité en cas d'imprévus, et plutôt en privilégiant le placement des sommes épargnées dans cet objectif sur des produits d'épargne sûrs, garantis, et où il est possible de retirer ses économies selon ses besoins.

Par Valérie Schneider - Publié le 08/09/2023

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Terme à échoir et terme échu : quelle différence ? Terme à échoir et terme échu : quelle différence ? Terme à échoir, terme échu, des expressions que l'on entend souvent dans le cadre de paiements de transactions commerciales, pour le paiement d'un loyer, le versement des pensions de retraite, par...
  • Livret A : fonctionnement, plafond, intérêt Livret A : fonctionnement, plafond, intérêt Le livret A est un compte d’épargne qui demeure très populaire en France. Gratuit, non soumis à l’impôt sur le revenu, accessible en permanence, il présente bien des avantages, raison pour...