Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Financement Entreprise > Affacturage : comparateur et simulation gratuite > Simulation Affacturage : simulateur en ligne gratuit !

Simulation Affacturage : simulateur en ligne gratuit !

Simulation Affacturage : simulateur en ligne gratuit !

Idéal pour anticiper les problèmes de trésorerie, l’affacturage est en plein essor mais nécessite d’être bien compris pour être utilisé efficacement.

Grâce à l’affacturage, une entreprise peut disposer rapidement de l’argent de ses factures ou créances clients sans attendre leur échéance. Comment fonctionne ce mode de financement ? Pourquoi faire une simulation d’affacturage ? Réponses !

Qu’est-ce que l’affacturage ?

L’affacturage ou factoring est une solution de gestion du poste clients des entreprises. Il leur permet de bénéficier de financements venant se substituer ou compléter les crédits bancaires classiques.

Dans le cadre de l’affacturage, l’entreprise cède ses créances clients à un établissement tiers spécialisé, le factor, pour faire face à des besoins de trésorerie et bénéficier d’un accompagnement pendant ses phases de développement.

Il s’agit donc d’une solution complète comprenant le financement des factures, la garantie du risques d’insolvabilité des clients, la gestion du poste clients.

Qui peut recourir à l’affacturage ?

L’affacturage s’adresse à toutes les entreprises, artisans, commerçants, associations, professions libérales, micro-entrepreneurs, quel que soient leur secteur d’activité et leur taille.

Les TPE peuvent par exemple y recourir lorsqu’elles considèrent la sous-traitance et le conseil en gestion comme indispensables. Les grandes entreprises pour lesquelles des financements alternatifs sont stratégiques ont également un intérêt à favoriser l’affacturage.

Les principaux avantages de l’affacturage

Lorsqu’elle émet une facture, une entreprise doit attendre l’échéance convenue avec le client pour encaisser les fonds. En optant pour l’affacturage, elle bénéficie de multiples avantages :

  • Un paiement rapide (sous 24 à 48 heures en moyenne) ;
  • Une plus grande visibilité sur les finances ;
  • La possibilité d’utiliser la trésorerie à des fins différentes ;
  • Un gain de temps (sous-traitance de la gestion du poste clients : suivi, relance et recouvrement des factures émises) ;
  • La possibilité de se consacrer à 100 % aux clients et notamment au développement commercial de l’entreprise ;
  • Limiter les risques d’impayés (prise en charge du suivi et du recouvrement des impayés en cas d’insolvabilité des clients).

L’affacturage permet ainsi à l’entreprise de sécuriser son poste clients. Cette solution représente aussi un gage de sérieux à l’égard de ses partenaires commerciaux et financiers.

Pour autant, elle comporte quelques inconvénients. D’abord, un montant minimal de factures est souvent exigé par le factor. Celui-ci peut se montrer très sélectif en évitant certaines activités, comme celles ayant de nombreux sous-traitants. Ensuite, des frais et garanties sont déduits des sommes débloquées traduisant un manque à gagner pour l’entreprise.

Mise en place de l’affacturage

Lorsqu’une entreprise décide de mettre en place une solution d’affacturage, sa banque la met en relation avec une société de financement ou factor. Un contrat d’affacturage est conclu entre l’entreprise et l’établissement spécialisé afin de fixer le cadre dans lequel seront cédées les factures. Dès sa signature, il est envisageable de remettre les factures clients au factor au fur et à mesure de leur émission. Il revient à ce dernier de régler le montant indiqué et d’assurer le recouvrement de la créance à son échéance.

Avant de s’engager et pour se prémunir d’éventuels litiges ou impayés, la société de financement évaluera le risque pris et constituera un fonds de garantie. Pour l’alimenter, elle retiendra une somme proportionnelle à l’ensemble des factures émises par l’entreprise. L’argent placé sur le fonds lui est restitué en cas de rupture du contrat ou de non-renouvellement.

Affacturage : quel est son coût ?

Deux composantes principales déterminent la rémunération du factor :

La commission d’affacturage

Cette commission est dédiée aux opérations de gestion (enregistrement et suivi des factures, relance des débiteurs, traitement des litiges…). Elle inclut également le coût de la garantie contre l’insolvabilité.

La commission de financement

Basée sur un taux de référence bancaire, la commission de financement est calculée en fonction d’un montant et d’une période de financement déterminés. Elle s’applique uniquement sur la somme avancée sur la durée du contrat jusqu’au paiement final du client.

A ces commissions s’ajoute la participation au fonds de garantie pour couvrir le risque d’impayés. Cette participation perdure jusqu’à la constitution du fonds.

D’autres frais annexes peuvent s’appliquer : frais d’audit, frais de dossier, frais minimum par facture, frais de traitement des litiges…

Pourquoi faire une simulation d’affacturage en ligne ?

Vous souhaitez avoir une estimation du coût de l’affacturage en fonction de votre situation ? N’hésitez pas à utiliser un simulateur d’affacturage en ligne gratuit et sans engagement.

Concrètement, cet outil vous permet de calculer immédiatement le montant estimatif de votre trésorerie supplémentaire quels que soient votre secteur d’activité et votre statut. Le résultat vous est fourni à titre indicatif en moins de 2 minutes. Il vous aidera à prendre une décision.

Comment utiliser un simulateur d’affacturage en ligne ?

Le simulateur d’affacturage 100 % en ligne s’utilise simplement en complétant un formulaire portant sur les caractéristiques de votre entreprise (secteur d’activité, statut, taille, chiffre d’affaires…). Vous devrez également indiquer le délai moyen de règlement de vos clients.

Après avoir effectué une simulation de factoring pour connaître le montant de financement disponible, vous pourrez comparer les offres proposées par les sociétés de financement. Sur ce point, l’utilisation d’un comparateur en ligne peut vous faire gagner un temps précieux. En effet, le comparateur trie les offres à votre place et ne vous suggère que celles susceptibles de vous correspondre. Votre choix devra tenir compte de plusieurs éléments : le chiffre d’affaires annuel minimum imposé par l’affactureur, la durée d’engagement du contrat, la durée de l’avance, le type de facturation exigé, les taux de commission d’affacturage et de financement appliqués, le nombre de clients, le nombre de cessions mensuelles, le mode de financement ou encore les frais. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à demander des informations complémentaires auprès de la société concernée.

Si vous rencontrez des problèmes de trésorerie ponctuels ou réguliers, l’affacturage est peut-être la solution qu’il vous faut ! Ce mode de financement vous aide à transformer vos factures en cash. Pour en profiter, commencez par faire une simulation d’affacturage en ligne !

Par Nathalie Jouet - Publié le 23/08/2023

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Comment financer son BFR (Besoin en Fonds de Roulement) ? Comment financer son BFR (Besoin en Fonds de Roulement) ? Le BFR ou besoin en fonds de roulement correspond à la somme que l’entreprise doit financer pour payer ses fournisseurs et charges en attendant de percevoir le règlement des créances.Besoin...
  • Affacturage au meilleur taux 2024 ! Affacturage au meilleur taux 2024 ! Votre entreprise rencontre des difficultés financières passagères ? Avez-vous pensé à l’affacturage ? Besoin Trésorerie et Affacturage ! Gratuit et sans engagement ! L’affacturage...