Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Financement Entreprise > Affacturage : comparateur et simulation gratuite > Difficulté de trésorerie : comment faire face dans l'entreprise ?

Difficulté de trésorerie : comment faire face dans l'entreprise ?

Difficulté de trésorerie : comment faire face dans l'entreprise ?

Les causes d’une difficulté de trésorerie sont multiples : un problème structurel, une baisse d’activité, des marges insuffisantes. Les entreprises connaissent au cours de leur activité des périodes défavorables où la trésorerie fait défaut. Le besoin en fonds de roulement s’accentue. Si des mesures ne sont pas prises à court et long terme, l’entreprise peut être rapidement en cessation de paiements, voire faire faillite. Quelles sont les solutions pour faire face à une difficulté de trésorerie ? Nos réponses à suivre dans cet article.

Pourquoi une entreprise rencontre-t-elle des difficultés de trésorerie ?

Pour faire face à une difficulté de trésorerie, l’entreprise doit avant tout en analyser les causes. Une difficulté de trésorerie est souvent la combinaison de plusieurs facteurs. Elle peut se déclencher rapidement en raison d’une baisse ou d’une hausse d’activité. Elle peut être durable si le fonds de roulement est insuffisant pour financer son cycle d’exploitation courante. Le besoin en fonds de roulement augmente et les difficultés de trésorerie s’accentuent. Parmi les causes fréquemment analysées, mentionnons :

  • des marges commerciales insuffisantes ;
  • une diminution du CA ;
  • des retards de règlements clients ;
  • un stock d’invendus trop important ;
  • un BFR insuffisant ;
  • une gestion comptable et financière mal maîtrisée ;
  • des charges fixes élevées ;
  • des impondérables ou une crise comme celle de la Covid, etc.

Après avoir déterminé les causes, l’entreprise doit réagir vite pour trouver des solutions à son problème de trésorerie. Établir un prévisionnel avec l’aide de son expert-comptable ou solliciter l’aide d’un prestataire externe spécialisé. Il existe également, en ligne, des logiciels de gestion de trésorerie. Ils permettent d’automatiser ses prévisions et de suivre sa trésorerie au quotidien.

Quelles solutions l’entreprise adopte-t-elle en interne pour faire face à une difficulté de trésorerie ?

Des solutions peuvent être mises en place en interne pour faire face à une difficulté de trésorerie. Quand ces mesures sont prises tardivement, elles mettent du temps à porter leurs fruits. C’est pourquoi financer son besoin en fonds de roulement est souvent inévitable. C’est d’ailleurs la première action à mener, déterminer son fonds de roulement net global ou FRNG pour identifier avec précision son BFR.

Diminuer les retards et impayés des clients

Régler un problème de trésorerie passe par des encaissements clients plus rapides. Diminuer les délais de règlements des factures clients en faisant évoluer ses mentions obligatoires est vital pour l’entreprise. Les acomptes, les prélèvements automatiques et les règlements au comptant contre remise sont des solutions. Les relances doivent être régulières. Proposer des facilités de paiement aux clients en difficulté.

Négocier des délais de paiements avec les fournisseurs

Pour réduire le déséquilibre des flux entre entrées et sorties, l’entreprise négocie des délais de paiement avec ses fournisseurs historiques. Des échéances de paiements échelonnés sont mises en place.

Accroître les marges et le chiffre d’affaires

Pour faire face à une difficulté de trésorerie, augmenter sa rentabilité avec une hausse des prix progressive et argumentée sur les produits à faible marge est une solution. L’entreprise peut aussi développer ses points de vente et miser davantage sur l’e-commerce. Chercher de nouveaux prospects et clients avec une prospection ciblée et une stratégie de communication efficace (réseaux sociaux).

Optimiser la gestion des stocks

La gestion des stocks doit être rigoureuse pour éviter des produits “dormants”. Les produits en stock dormant ne sont pas vendus et mobilisent de la trésorerie inutilement. Écouler le stock dormant et limiter par la suite son approvisionnement est une action à mener.

Réduire les charges

Grâce à un prévisionnel de trésorerie, voire un audit, le poste des charges est clairement identifié. Des économies peuvent être envisagées sur certaines charges fixes et variables. Réduire les dépenses, c’est par exemple renégocier les contrats d’électricité, d’assurances, de mutuelle, de téléphonie. C’est aussi réduire les frais de déplacement ou reporter des achats non essentiels.

Vers quels moyens externes l’entreprise peut-elle se tourner pour faire face à une difficulté de trésorerie ?

Quand l’entreprise a identifié les causes de son problème de trésorerie et mis en place des solutions en interne, elle peut envisager des solutions externes pour augmenter son besoin en fonds de roulement. Solliciter des financements, externaliser la gestion du poste clients ou encore louer plutôt qu’acheter, voyons en détail les solutions.

Négocier un financement à la banque

Le premier interlocuteur dans le cas d’une difficulté de trésorerie est sa banque. L’entreprise peut négocier un crédit de trésorerie à court terme pour financer son besoin en fonds de roulement. Si ce n’est déjà fait, un découvert autorisé est aussi un moyen de faire face à une difficulté de trésorerie. L’entreprise peut également solliciter une mobilisation des créances avec la cession Dailly. Reporter ou diminuer les mensualités d’un prêt en cours est aussi envisageable.

Externaliser la gestion du poste clients : relance et recouvrement

Une autre solution pour faire face à une difficulté de trésorerie est de déléguer à une société d’affacturage la gestion de son poste clients. L’entreprise cède au factor ses créances clients. Le factor avance le règlement des factures clients en 24/48 h. Il se charge ensuite des relances et du recouvrement. L’affacturage permet à l’entreprise de diminuer le risque d’impayés grâce à l’assurance crédit. L’entreprise optimise rapidement sa trésorerie en diminuant le temps de latence entre décaissements et encaissements.

Recourir au crédit-bail plutôt qu’à l’investissement

Les investissements mobiliers (véhicules, machines) et immobiliers (locaux, bureaux) sont nécessaires à l’activité d’une entreprise. En période de difficulté de trésorerie, recourir à la location plutôt qu’à l’achat peut être une solution. Financée avec un crédit-bail ou leasing, la location longue durée évite les immobilisations de stock, l’entretien et les réparations. L’entreprise maîtrise son budget avec un prévisionnel adapté. Elle peut également profiter de déductions fiscales des loyers versées à la société de crédit-bail. Opter pour la location permet également de revendre tous les actifs inutiles de l’entreprise.

Solliciter des subventions et des aides publiques

Pour faire face à une difficulté de trésorerie, l’entreprise peut solliciter des subventions départementales ou régionales. De grands groupes qui disposent de fondations subventionnent également les TPE et PME. Les aides de l’État sont une solution comme des aides financières à la restructuration ou un délai de paiement des dettes sociales et fiscales. La CODEFI est l’interlocuteur à privilégier.

Une difficulté de trésorerie peut mettre rapidement à mal l’activité de l’entreprise. Analyser les causes et mettre en œuvre des actions correctrices à court, moyen et long terme est essentiel. Une difficulté de trésorerie est souvent liée à des problèmes structurels. Recourir aux conseils et au soutien d’un prestataire spécialisé est recommandé. Il peut être banquier, expert-comptable ou expert financier. La réalisation d’un audit avec un prévisionnel précis des dépenses et recettes permet à l’entreprise d’anticiper son BFR, de prendre des décisions efficaces et de mener des actions pérennes.

Demande d’Affacturage

Gratuit et sans engagement !

Prénom *
Nom *
Raison Sociale *
Numéro SIREN *
Adresse *
Code postal *
Ville *
Téléphone *
E-mail *
Complément d'information
Code de sécurité à copier/coller * : 8Ew7G5

* Champs obligatoires

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art.34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à : Financierement.fr - 3 bis rue Condorcet - 37000 TOURS - Tél. : 02 47 64 75 38

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers