Vous êtes ici : Finance et assurance : les conseils > Financement Entreprise > Comparateur Crédit Professionnel : comparatif 2024 > Courtier en Crédit Professionnel : avantages et comparateur !

Courtier en Crédit Professionnel : avantages et comparateur !

Courtier en Crédit Professionnel : avantages et comparateur !

Lors de la création, du développement ou de la reprise de son entreprise, l’entrepreneur peut avoir recours au crédit professionnel.

Réservé aux professionnels, le crédit pro répond à plusieurs types de besoins pour leur entreprise : équipement, immobilier, trésorerie. Pour trouver la meilleure offre, ceux-ci ont tout intérêt à faire appel à un courtier en crédit professionnel. Explications et conseils.

Qu’est-ce que le crédit professionnel ?

Comme son nom l’indique, le crédit professionnel est exclusivement réservé aux personnes morales ou physiques exerçant une activité professionnelle indépendante. La nature de l’activité et la taille de l’entreprise n’ont pas d’impact sur ce mode de financement.

Plus concrètement, le crédit pro peut être utilisé durant toutes les phases de développement de l’entreprise pour financer l’achat :

  • De droits d’entrée dans une franchise ;
  • De parts sociales ou d’actions ;
  • D’un fonds de commerce ;
  • De brevets, de marques ou de concessions ;
  • De matériels ;
  • D’outillage ;
  • D’un ensemble immobilier.

La plupart des banques et organismes de crédit proposent ce type de prêt mais à des conditions différentes, d’où l’importance de comparer les offres.

Les différents types de crédits pro

Le crédit professionnel peut prendre plusieurs formes :

La réserve de crédit

Cette solution permet aux entrepreneurs de disposer d’une somme d’argent permanente qu’ils peuvent renouveler grâce à leurs remboursements.

Le rachat de crédit

Grâce au rachat de crédit, les professionnels ont la possibilité de regrouper toutes leurs dettes au sein d’un seul et même contrat afin de n’avoir plus qu’une seule mensualité réduite.

Le crédit-bail

Le crédit-bail est un contrat par lequel une entreprise (société de crédit-bail) ou une banque met à disposition de l’entrepreneur un bien nécessaire à l’exercice de son activité en contrepartie du versement d’un loyer mensuel ou trimestriel. Dans le cadre de ce type de financement, la société de crédit-bail reste propriétaire du bien financé mais son entretien reste à la charge de l’entrepreneur pendant toute la durée du contrat.

Il est possible d’y avoir recours pour financer un bien mobilier (machine, véhicule…) ou immobilier (local professionnel). Dans le premier cas, la durée du contrat varie généralement de 2 à 5 ans. Dans le second cas, elle s’étale sur 8 à 15 ans. A la fin du contrat, l’entrepreneur est libre de restituer le bien ou d’en devenir propriétaire auquel cas la valeur résiduelle tiendra compte des loyers déjà versés.

L’affacturage

L’affacturage est une technique de financement par laquelle un organisme achète et prend en charge les comptes client de l’entrepreneur. Ce dernier profite alors d’un double avantage : un gain de trésorerie immédiat et une souplesse dans la gestion. En contrepartie, la société d’affacturage prélève des commissions d’affacturage et de financement ainsi qu’une retenue de garantie.

L’escompte

L’escompte est une opération de financement à court terme. Contrairement au factoring, il s’appuie sur les effets de commerce, des titres qui notifient l’obligation pour un débiteur de rembourser son créancier à une date déterminée.

La facilité de caisse

Cette solution offre la possibilité à l’entrepreneur, en accord avec la banque, d’être à découvert pendant quelques jours (15 jours en général) afin de faire face à un décalage de trésorerie.

Le découvert

Le découvert fonctionne de la même manière que la facilité de caisse à la différence que sa durée d’utilisation peut excéder 15 jours.

Vous l’avez compris, le crédit professionnel englobe de nombreuses solutions. Il vous revient de choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins.

Faire appel à un courtier en crédit professionnel : les avantages

Le courtier en crédit professionnel est un intermédiaire entre les entrepreneurs à la recherche d’une solution pour maîtriser leur trésorerie et les banques ou organismes de crédit.

Voici les principales missions confiées à cet expert :

L’analyse des besoins

Le courtier commence par comprendre les besoins spécifiques de l’entreprise afin de déterminer si le crédit pro est destiné à financer une expansion, une acquisition, des équipements ou d’autres projets. Pour cela, il recueillera un ensemble d’informations : nature de l’activité exercée, date de création, montant du chiffre d’affaires, gestion de la trésorerie et des délais de paiement client…

Recherche des options

Dans un second temps, ce spécialiste explorera les différentes options de financement possibles. Celles-ci peuvent inclure le crédit-bail, l’affacturage, l’escompte, la facilité de caisse ou encore le découvert.

La comparaison des offres

Le courtier en crédit professionnel a pour rôle principal de comparer les offres proposées sur le marché. Pour négocier, il s’appuie sur son réseau de partenaires étendu en prêtant attention à plusieurs critères tels que les taux d’intérêt, les conditions de remboursement, les garanties requises et les frais…

Accompagner le client

Le courtier accompagne et conseille ses clients tout au long de leurs recherches en fonction de leur situation financière, de leur capacité de remboursement, de leurs objectifs à court et moyen terme.

La préparation du dossier

Cet intermédiaire n’a pas qu’un rôle de négociateur. En effet, il aide également les entrepreneurs à rassembler les documents nécessaires à la souscription d’un crédit professionnel. Pour mettre toutes les chances de leur côté, ces derniers devront prouver que leur structure financière est suffisamment solide et présenter un business plan de qualité.

Comment trouver le meilleur courtier en crédit pro ?

Vous envisagez de faire appel à un courtier en crédit professionnel pour trouver la meilleure solution de financement ? Si vous souhaitez gagner du temps et faire des économies en sollicitant les services de cet intermédiaire, vous devrez prêter attention aux avis laissés sur Internet par les précédents clients mais aussi vous assurer que le courtier choisi dispose des agréments nécessaires à l’exercice de ses fonctions. Avant de vous engager, n’oubliez pas de vous renseigner sur son mode de rémunération. Cela peut différer en fonction du type de courtier (courtier en ligne ou agence physique).

Si vous préférez entreprendre vos recherches en toute autonomie, rien ne vous empêche de recourir à un comparateur de crédit professionnel en ligne. Cet outil est entièrement gratuit et sans engagement !

Par Nathalie Jouet - Publié le 22/08/2023

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers